Rebel Lyon…

SWALLOW

Samedi dernier, j’étais la plus surexcitĂ©e des hirondelles… A 8h15, embarquant notre chien dans le coffre (toujours un dĂ©pressif de la solitude…), nous sommes partis Ă  Lyon…

Ce n’était pas pour une découverte de la ville. Lyon, je commence à très bien connaitre. Nous y allons 4 ou 5 fois par an depuis des lustres, pour arpenter les vieux quartiers. Nous y avons nos habitudes, et nos petits restos préférés (du genre où les touristes ne vont pas)…

Ce samedi là, c’était pour tout autre chose… L’année dernière, déjà, j’avais eu très envie de me rendre au marché des soies, mais à cause de la fatigue consécutive aux chimios, cela n’avait pas été possible.

marché des soies (338x450)

Il y a 3 jours, c’était donc le grand jour ! Je m’imaginais furetant dans les allĂ©es, retenant ma respiration devant les Ă©toffes chatoyantes de grand luxe… En secret, j’espĂ©rais dĂ©nicher un petit coupon pour me confectionner un coussin haute couture… La rĂ©putation des soieries de Lyon n’Ă©tant plus Ă  faire, je trĂ©pignais…

Arrivés dans le quartier du Palais du Commerce, il n’y avait que très peu de circulation, une chance incroyable… Il faisait un temps magnifique et la température était douce, un vrai bonheur !

Lyon

Sans chercher 2h une place de stationnement, dans ce quartier où nous n’avions pas l’habitude d’aller, nous avons trouvé de suite un parking souterrain.

PARKING LYON

Comme il Ă©tait encore tĂ´t, nous avons dĂ©cidĂ© de faire une petite promenade avec boule de poils. Dans le parking, nous avons tournĂ© et retournĂ© encore, pour trouver la sortie… Heureusement, nous avons enfin aperçu l’ascenseur. Une femme Ă©tait devant. J’ai Ă©tĂ© très Ă©tonnĂ©e qu’elle nous lance un drĂ´le de regard… C’est comme si elle n’avait pas vu de chien depuis des annĂ©es…
Arrivés au RDC, nous sommes sortis de l’ascenseur, en continuant notre conversation, et sans regarder réellement autour de nous… Et là, le choc… Nous étions en plein milieu du magasin Monoprix… entre les cosmétiques et les sacs à main… Tout le monde nous regardait avec un air mauvais…

Grand, mais alors vraiment grand moment de solitude… Nous sommes restĂ©s lĂ , plantĂ©s, ahuris, comme des touristes d’une autre planète, sans savoir que faire… C’était tellement inattendu et Ă©trange, de se retrouver lĂ , au lieu d’être dans la rue…

A ce moment lĂ , un vigile du magasin a littĂ©ralement foncĂ© sur nous… Le genre 1,90 de haut, sur 1,50 de large… Chouchou les grandes pattes, a commencĂ© Ă  grogner et Ă  montrer les crocs… Heureusement, c’était mon andalou qui le tenait en laisse… Sentant venir le problème, je me suis alors penchĂ©e vers l’ oreille du fauve, et doucement, lui ai murmurĂ© : « pleure, mon chien, pleure »…

AussitĂ´t dit, aussitĂ´t fait… En bon Ă©lève docile et appliquĂ©, mon chien s’est couchĂ© sur le cĂ´tĂ©, Ă  ramenĂ© ses longues pattes vers sa tĂŞte, et s’est couvert les yeux, en gĂ©missant bruyamment… (je n’ai pu prendre la scène en photo, mais c’Ă©tait du genre de cela…)

my-dog (550x413)

boule de poils (550x413)

L’avantage d’avoir un cancer, c’est que l’on se retrouve avec beaucoup de temps libre… J’ai mis une partie de ce temps à profit pour parfaire le dressage du monstre, et lui apprendre de nombreux tours improbables et inutiles, mais qui font toujours leur petit effet, surtout devant des inconnus…

Et cela a été le cas… Les gens autour de nous, ont commencé à rigoler, et même le cerbère de service a esquissé un sourire devant le chouineur allongé… Après nos plates excuses, il nous a demandé de reprendre l’ascenseur. J’avais vu, assez près de nous de grandes portes vitrées donnant sur l’extérieur, mais il n’a pas cédé…

De retour au sous sol, impossible de trouver le fléchage pour la sortie… Une galère monstrueuse… En ultime recours, nous avons poussé une porte de sortie de secours, et là, ô miracle, nous nous sommes retrouvés dehors…

Nous avons marché un moment, profitant de cette matinée radieuse. Le Palais du Commerce était à quelques mètres, et après avoir ramené le chien, nous nous y sommes rendus.

palais du commerce

Le tapis rouge était déployé, et il n’y avait personne…

marché soie

Je me suis prise pour un oiseau princier…

swallow queen

A l’intérieur, il fallait acheter un billet. Cela a été une surprise, (mais le prix d’entrée était très modique) et cela a renforcé mon idée, que j’allais voir de petites merveilles…

C’était la 1ère fois que nous entrions dans ce beau bâtiment du 19ème siècle. J’ai de suite trouvé les plafonds magnifiques et richement décorés. Rien que par le lieu, cela valait le déplacement…

palais lyon

plafond

Nous avons décidé de commencer l’expo par  la grande salle de la corbeille. Déjà, ce n’était pas du tout comme je me l’imaginais… Je ne sais pas pourquoi, je pensais y trouver de très nombreux stands, mais c’était loin d’être le cas…

commerce Lyon (550x413)

Et grande tristesse, je n’ai pas vraiment aimĂ©. Ni les couleurs, ni les impressions… Rien de chatoyant, d’éclatant, d’étincelant, rien… De nombreux petits morceaux disposĂ©s sans vraiment de gout dans des pochettes plastiques, des coupons qui semblaient dater de plusieurs annĂ©es, rien d’extraordinaire… Le tout en dĂ©sordre et sans rĂ©elle  harmonie de couleurs… Des coupons accrochĂ©s sur des pendants, tels de vieilles chemises…

Rien qui prĂŞte au rĂŞve, rien qui emporte ou transporte…

DSC00177 (550x413)

stand

J’ai vu malgré tout un magnifique étalage de mercerie… Le problème, c’est que je n’avais pas fait 150 kms pour voir des boutons et des mètres de galons…

mercerie

galons

DSC00178 (413x550)

La seule chose craquante que je retiens, c’est cet adorable petit sapin, décoré de porte clés pompons, mais bon…

sapin

Nous nous sommes ensuite rendus au 1er Ă©tage,

accessoires

celui des accessoires.… Et là, rien non plus d’extraordinaire. Les mêmes prix que partout, et peu d’originalité…

musée des soies

foulard soie

Je me suis retrouvée dehors, carrément dépitée, et de fort mauvaise humeur… Moi qui me faisait une telle joie de cette journée, c’était mal parti…

Nous avons donc décidé d’aller déjeuner. Il était déjà assez tard, et nous sommes restés dans le même quartier. En passant, j’ai reluqué un joli petit restaurant…

resto lyon

terrasse

Un coup d’œil rapide à la carte, tout semblait bien. La terrasse extérieure était pleine, mais il restait des tables à l’intérieur… Au moment de rentrer, j’ai aperçu un serveur à l’attitude hautaine et désagréable, claquer d’un air supérieur, une corbeille de pain sur une table…

Je me suis ravisĂ©e, tant pis pour ce joli restaurant, il ne me faisait plus envie… Au bout de 3 minutes, nous sommes entrĂ©s dans un endroit plutĂ´t sympa, Ă  l’atmosphère dĂ©contractĂ©e, très diffĂ©rent du 1er…

retaurant lyon

reto Ă  lyon

le ballon

Des plats simples mais bons (un croustillant chèvre /miel et une dĂ©licieuse salade au vinaigre de framboise pour moi…

déjeuner Lyon

En entendant les soupirs de satisfaction de la table d’à cĂ´tĂ© au sujet des desserts, nous n’avons pas rĂ©sistĂ© : une crème brulĂ©e et une panna cotta… Les desserts les plus simples ne sont pas toujours les meilleurs, dans les restaurants, et j’en ignore la raison… Mais lĂ , franchement, c’était absolument dĂ©licieux, mĂŞme si la prĂ©sentation ne le laissait pas forcĂ©ment penser…

desserts

Dans l’après midi, je me suis vengée de ma matinée quelque peu gâchée, en faisant un peu de shopping, et j’ai retrouvé le sourire avec de petits achats plaisir :

Un nouveau beurrier pour remplacer celui que venait juste de casser mon oiseau rare, peu délicat avec la porcelaine…

beurrier (550x413)

Une jolie nappe de fête, grise avec des motifs argentés, et deux oiseaux décoratifs à suspendre…

nappe (550x413)

Des décorations de Noël, toutes mignonnes sous cloche de verre,

décos noel (550x413)

Un pull doux et moelleux Ă  souhait avec des volants en bas, pour ressembler Ă  une ballerine…

pull gris (550x413)

dance bird (322x550)

Un petit foulard (et oui, j’ai quand mĂŞme rapportĂ© de la soie, mais pas de l’expo !) Ă  pois qui va Ă  merveille avec ma veste de la mĂŞme couleur…

foulard (550x413)

Un carnet et un torchon, pour une amie qui aime le noir, le blanc et les chouettes… (franchement, trouver le tout réuni, j’ai eu trop de chance…)

carnet (550x413)

torchon (550x413)

Et puis cela a été le retour…

départ de lyon

retour Ă  la maison...

Une journée mitigée mais placée sous le signe du soleil, alors…

Et vous, le marché des soies, vous connaissez ?

hirondelles soie

 

Publicités

6 réflexions sur “Rebel Lyon…

  1. Oh lĂ  tu m’as bien fais rire Nirondelle; tu es tombĂ©e dans un piège ou presque: ton « palais » du commerce n’est en fait que le siège de la chambre de commerce de Lyon, aide et conseil Ă  la crĂ©ation pour les petites entreprises et commerces……… et la belle et grande salle c’est la Bourse de Lyon oĂą, enfant je courais autour de la corbeille en attendant avec impatience que mon Grand Oncle qui Ă©tait Agent de change me rĂ©cupère après avoir fait quelques affaires auxquelles je ne comprenais rien du haut de mes 8 ou 9 ans…… et heureusement le palais de la bourse ne favorisait aucune manifestation commerciale, ce qui aurait inĂ©vitablement retardĂ© le Tonton qui m’emmenait ensuite dans un Vrai Palais, aux Galeries Lafayette toutes proches, il suffisait de traverser la rue et j’Ă©tais Ă©merveillĂ© !!……….. au rez-de-chaussĂ©e, de très jolies jeunes dames me tapotaient les joues et voulaient absolument me parfumer, comme si je sentais mauvais. Je prenais alors l’Ă©norme main du tonton pour le tirer vers l’escalator (1er Ă©tage………articles de cuisine.) on continue tonton s’il te plais….escalator……(2ème Ă©tage…..dessous fĂ©minins………….tiens, tiens Tonton serait il fatiguĂ© ??), mais non il accepte de prendre le nouvel escalator (sans aucun intĂ©rĂŞt de mĂŞme que suivant), et nous voilĂ  au 5ème Ă©tage, enfin, enfin, enfin……je le connais moi tonton cet Ă©tage et il me plais bien……………..mais lĂ  c’est Tonton qui me tire par la main jusqu’Ă  l’escalator final qui nous porte Ă  la terrasse oĂą se trouve un bon restaurant: lĂ  j’apprends a ĂŞtre patient et surtout a apprĂ©cier des bonnes lyonnaiseries, bref………..
    Après je descends au 5ème enfin, ,,,,, et lĂ  j’ai le droit de choisir ce que je veux, mais un jour il a fallu que je discute ferme car je voulais une canne a pĂŞche……….. et l’Oncle m’a achetĂ© la canne, des bottes, un panier garni de plein d’ustensiles, un cirĂ© !!! manquait plus que les asticots.
    Tu comprendras que ton « palais » lyonnais, je l’aime beaucoup moi, pas autant que mon Grand- Oncle, qui Ă©tait un homme exceptionnel……………
    Bon revenons Ă  nos moutons Noiseau, tes belles soiries, les actuelles, sont souvent les crĂ©ations de dessinateurs lyonnais comme mon ami dĂ©funt qui vendait ses croquis au Japon pour financer le Jazz Club de Lyon oĂą j’ai pu jouer souvent.
    Ouisou et si tu veux venir Ă  Lyon, je connais un peu…………………
    Si pour le 8 dĂ©cembre, nous pouvons vous acceuillir, ton Hidalgo et toi c’est avec plaisir et je crois que Moustique et son mari seraient des nĂ´tres.
    Donc, j’ai des chambres libres maintenant………………….alors pourquoi pas ???????????

    • Je le savais, Yorky, pour les 2 infos sur le Palais du commerce et de la bourse, mais j’ai repris les annotations figurant sur l’expo… J’ai beaucoup aimĂ© tes aventures aux galeries lafayette, hi hi hi !!! pour ce qui est de ta proposition du 8, malheureusement, je ne verrai pas la belles lumières de ta ville, je suis prise le WE pour la cĂ©lĂ©bration d’une amie proche qui fĂŞte, la jeunette, ses 40 ans… Cela ne nous rajeunit pas, hein ? Et ensuite, après la pause festive, je reprends mes dossiers… Mais c’Ă©tait très gentil de ta part d’y penser… Ouisous Ă  toi.

  2. HĂ© bien je ne connaissais pas !!! Moi qui aux premières lignes pensais que tu allais sur Lyon voir un autre toutou…j’ai Ă©tĂ© un peu déçue !
    Contrairement Ă  toi je ne connais pas non plus cette ville, un peu Ă©loignĂ©e de mon Anjou natal!! Mais j’ai Ă©tĂ© ravie de lire tes pĂ©rĂ©grinations … Et de constater tes talents de dompteuse!!!

  3. non, ma belle hirondelle, je ne connais pas, et ce que tu en dĂ©cris ne me donne pas l’envie d’y aller!
    il faut dire que dans une de mes vies antĂ©rieures, j’ai travaillĂ© de beaux tissus, brodĂ© avec du fil d’or( oui, du vrai) alors, tout cela a cessĂ© de m’Ă©blouir depuis très longtemps, mĂŞme si naturellement , j’aime les beaux tissus quand je peux me les offrir!

    finalement, je t’aurais plutĂ´t suivie au restaurant!

    point positif malgrĂ© tout pour toi: comme tu ne t’es pas offert une montagne de soie, tu as pu acheter de belles dĂ©corations….

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Google+. DĂ©connexion / Changer )

Connexion Ă  %s