Archives

Oktoberfest !

oktoberfest 2013

Oktoberfest, version officielle :

affiche-2013

Oktoberfest, version Hirondellina…

vernis Oktoberfest

vernis essence (600x450)          oktoberfest essence (501x600)

Quelle est votre version préférée ???

munich-oktoberfest

bird (400x400)

Publicités

Une robe, qui ne fait pas robe…

hirondelles-amour (600x450)

Que porter, à son 2ème mariage ?

Cette question, a été mon obsession dernière… Interrogé sur cet épineux sujet, chéri andalou, futur promis, a eu cette merveilleuse « non réponse » : fais toi plaisir… Autrement dit, en langage clair, « débrouille toi »…

Je suis donc restée, un peu pantoise, à réfléchir à la tenue idéale… Lors de mon  1er mariage, il y a de nombreuses années (une éternité, me semble t il…), je n’avais pas eu autant de doutes… Robe longue en soie ivoire, fine ceinture de roses, petites manches bordées également de roses, traine, et voile entièrement perlé (petite merveille familiale, offerte par ma grand mère chérie…) Bref, une robe d’une sobriété absolue, sans broderie, sans volants, élégante et, il faut bien l’avouer, très traditionnelle… Une vraie robe de mariée, quoi… D’un prix d’ailleurs,  largement plus indécent que sa coupe… C’est quand même un peu fou, que la simplicité se fasse parfois si onéreuse… surtout pour une robe portée une seule fois dans sa vie…

Les années ont passé… Je suis la même (sans être vraiment la même…) et si j’ai aimé mon 1er mariage, en toute honnêteté, je me réjouis des millions de fois plus, de cette 2ème union… Est ce à dire que j’ai trouvé l’oiseau rare ? Oui, sans aucun  doute, et cela depuis de nombreuses années…

L’oiseau rare en question, s’il n’a pas été capable de me donner une vision idéale, précise et détaillée de « la tenue »  a quand même juste émis l’envie de me voir , (de près ou de loin) ressembler à une mariée…

Sur ce point, je suis tombée d’accord avec lui… Je sais déjà que je veux des anémones, comme petit bouquet pour accompagner ma tenue… J’ai toujours aimé les anémones avec leurs couleurs fraiches et délicates, et je sais qu’elles seront parfaites, pour ce jour là…

anémones_mariage_hirondellina

Pour la robe, je dois bien l’avouer, cela a été beaucoup moins une évidence, que pour les fleurs…

Parce que, une jolie robe, c’était « oui » d’avance, une « vraie » robe de mariée, par contre, c’était un « non » catégorique…

Donc, telle était ma problématique… Trouver une robe, qui fasse mariée, sans (trop) faire robe de mariée… Lorsque j’ai commencé à évoquer cette difficulté, devant chéri oiseau rare, celui ci a trouvé cela totalement contradictoire, et en conséquence, insoluble…

Je savais donc, ce que je voulais, ou plutôt ce que je ne voulais pas, à savoir entrer dans une boutique de robes de mariées…

Je suis alors allée, dans plusieurs magasins, et des jolies robes, j’en ai vu des tonnes… Sauf que, de près, ou de loin, aucune ne s’approchait d’une tenue de mariée…

Désespérée (enfin, pas trop quand même…), j’ai atterri dans mon magasin préféré, à savoir Manor… et me suis retrouvée à arpenter les allées, les prunelles en éveil, pour ne pas louper « the robe »

Et puis, tout à coup, de loin, j’ai aperçu la petite merveille… Pourtant, elle n’était pas vraiment visible, le haut recouvert de papier de soie…

Je me suis approchée… Il n’y en avait qu’une… et elle était à ma taille !… J’ai donc essayé le modèle, et me suis regardée longuement, dans la glace…

J’avais trouvé ce que je cherchais : une robe de mariée, qui ne ressemblait pas à une robe de mariée, et d’ailleurs non vendue comme une robe de mariée…

Lorsque la représentante de la marque, a murmuré timidement, dans le salon d’essayage, que je pouvais sortir, si je voulais, pour qu’elle me donne son avis, je suis sortie, de la cabine… Et là, elle a souri, en me disant : « cette robe est faite pour vous »… Et j’ai bien senti qu’elle était sincère… C’était exactement ce que je ressentais… J’avais trouvé ma tenue idéale… en soie crème, toute brodée, délicate, et habillée, sans en faire « trop »…

Maintenant, d’autres angoisses ont pris le relai… Quelles chaussures avec « the robe », quel sac avec « the robe »… quelle coiffure avec « the robe »… Bref, autant d’heureuses pensées, futiles et superficielles, mais ô combien importantes, finalement…

Et vous, alors, étiez vous zen ou pas, juste avant le jour J ???

robe maje_hirondellina     robe maje_soie_hirondellina   maje robe_hirondellina

So chic opération !

twitter_bird_block

 

Il y a très peu de temps, il a fallu que je me fasse opérer…

Un mal nécessaire, mais le cœur n’y était pas…

Sachant que l’intervention n’aurait lieu que dans l’après midi, et que je devais passer toute la matinée, dans un centre de médecine nucléaire pour des injections, je me suis pomponnée, comme à l’habitude…

Arrivée à l’hôpital, j’ai eu l’obligation de la douche à la Betadine. Donc, exit le make up, et exit aussi les cheveux soyeux et bien disciplinés… (la Betadine, franchement, ça vous flingue un look en 3 minutes…)

C’est donc avec une peau d’oisillon nouveau né, et des cheveux en bataille, qu’il m’a fallu revêtir l’uniforme de rigueur, petite blouse, chaussons, et charlotte, le tout d’un bleu délavé, d’une mocheté absolue…

Quelques heures plus tard (je vous passe les détails peu glamour…), alors que mon homme était reparti, ayant allègrement dépassé les horaires de présence, j’ai eu la visite des infirmières de nuit…

Et là, alors que ce n’était pas vraiment la grande forme, j’ai vraiment passé un moment très sympa…

J’ai appris  que pendant l’opération, il y avait eu un petit problème…

Il s’avère que les pinces posées sur le bout de mes doigts, pour mesurer le taux d’oxygène, n’avaient pas cessé de glisser sur mes ongles longs, et vernis… Moi, j’ai trouvé cela très drôle, mais l’anesthésiste, parait il, beaucoup, beaucoup moins… C’est bien le problème des hommes, ça, de ne pas comprendre l’on soit coquette, même en milieu aseptisé… De toute façon, même si pour certains esprits grincheux, il est totalement incompréhensible de se pavaner dans un bloc opératoire, avec des ongles manucurés, moi, j’ai la conscience tranquille, je n’étais pas prévenue !!!… (bon, en même temps, j’avais autre chose à penser ce jour là…) 

S’en est donc suivie, avec les deux infirmières, une très longue conversation sur mon vernis nude « so chic »… (pour info, il s’agit du « iced strawberry cream » de Essence cosmetics…) Et cela, franchement, valait bien tous les réconfortants du monde…

On est glamour jusqu’au bout des ongles, ou on ne l’est pas, non ?

iced strawberry cream