Archives

Pour l’éternité

cherry-blossom-swallow

Demain matin, les copains arrivent… ça c’est sympa… Sauf que, juste après, c’est 10 tonnes de béton qui vont aussi arriver… et ça, c’est un peu moins joyeux !…

Mon andalou, a horreur de diner dans le jardin, les pieds dans la verdure… Hum, comment dire… Drôle d’idée, quand même, parce que moi, j’adore être pieds nus dans l’herbe…

pieds nus (500x500)

Comme en ce moment, chimio oblige, je me suis transformée en petit légume végétatif, qui ne sort que rarement, mon oiseau rare, en a profité pour passer ses WE à nous bâtir une future terrasse, qui sera ensuite, recouverte de bois…

DSCN2259 (500x375)

Cet après midi, j’ai rassemblé mes forces, pour réunir quelques petits objets, qui seront enfouis, en même temps que sera coulée la dalle… Je ne suis pas particulièrement attachée aux lieux, mais néanmoins, j’aime l’idée, que lorsque nous serons partis de cet endroit, quelque chose, de notre famille, perdurera…

Nous avons toujours respecté cette jolie tradition, à chaque fois que mon homme a eu des envies d’aménagement (il faut dire qu’entre le béton et lui, c’est une grande histoire d’amour…), et c’est toujours un plaisir,  pour moi, de réfléchir à ce qui va être « sacrifié », pour l’éternité…

Cette fois ci, j’ai choisi ;

– Une tasse, brisée hier… Surement un signe !… J’aimais tout particulièrement ce mug acheté il y a deux ans, en Crète, mon ile de cœur… Cette ile, c’est un peu mon 2ème « home », et je la connais presque par cœur. J’y ai des amis depuis tellement d’années, qu’ils sont comme de ma famille… Bref, après guérison, il a été décidé que la 1ère escapade, serait pour remplacer ce joli et perdu mug…

mug crete (500x375)

– Mon bracelet de l’espoir, ou plutôt mon bracelet du cancer… Tout mignon à l’origine, mais un peu miteux aujourd’hui, et que mon andalou ne supporte plus… Moi, l’idée de m’en séparer me faisait vraiment bizarre… Mais après concertation avec les enfants, (impitoyable progéniture, dont c’était un cadeau…) il a été décidé qu’il finirait sa vie demain… Pour être honnête, c’est plutôt un mal pour un bien, puisque swallow man a eu l’idée adorable et tellement attentionnée de me le remplacer, par un nouveau, qui, a mon avis, ne finira jamais sous une dalle béton !… Surprise demain…

bracelet cancer (500x375)

– Un faire-part, et des dragées de notre mariage… Tout un symbole… (en même temps, le fait qu’il reste ENCORE des dragées, est un vrai miracle en soi, sachant que tout ce qui est à base d’amande, est automatiquement mis de côté, pour mon très égoïste plaisir…)

DSCN2278 (500x375)
– Une pièce de monnaie… Oui, ok, un gros billet aurait été, peut être, plus parlant… Mais nous sommes dans les symboles, dans les symboles,  je le répète !…

pièce (500x375)
– Un vieux collier de matou n°1… Choix étrange, il est vrai… Mais après tout, j’ai 62 m² à ma disposition, pour mes petits trésors, alors…

collier maou (500x375)
– Une enveloppe, avec copies de photos, et mots d’amour à ceux que j’aime…

lettre (500x375)
– Mon bracelet de l’hôpital… Trop mauvais souvenir, pour être gardé…

bracelet hopital (500x375)
– Une miniature de mon hôtel préféré à Madrid, ville que j’aime d’amour…

hotel madrid (500x375)
– Un fragment de rameau d’olivier, d’une petite église de Salamanque, dans laquelle, mon andalou et moi, avons un souvenir très émouvant…

rameau olivier (500x375)
– Les plus sexy chapeaux pour hommes, viennent de là… de Tolède, ville à découvrir, et redécouvrir…

chapeau (500x375)

Voilà, mon choix est fait… Tout est réuni sur une table, petits symboles qui seront, demain matin, dissimulés des regards, à tout jamais… Peut être, dans la soirée, s’ajouteront d’autres petites choses, oubliées, ou déposées par ma petite famille, offrandes insignifiantes, et pourtant chargées d’émotion…

Pour que tous ces fragments de vie, et d’espoir, portent bonheur à une petite hirondelle, qui se tient encore droite, mais vacille parfois…

eternité

Côté obscur…

Chacun a sa part d’ombre et de clarté…

swallow bird

Chez moi, nul ne peut nier (le 1er qui essaie, passera un sale quart d’heure…) que mon côté lumineux, est sans conteste ultra développé…

blue swallow
D’abord, je suis une maman hirondelle hyper géniale… Mes petits (qui sont grands) ne pourront que vous le confirmer (sous peine d’annulation des prochaines sorties…)

J’ai une réputation d’intraitable, dans ma vie professionnelle, réputation plutôt flatteuse, dans mon milieu, ce qui engendre (malheureusement) une flopée, depuis des années, de dossiers compliqués, dont tout le monde est heureux de se débarrasser, sur mes petites plumes aguerries… Je suis d’une rigidité sans nom, pour tout ce qui est application des conventions internationales, et je peux vous réciter, les yeux fermés (ouverts, ça marche très bien aussi…) des pans complets de textes de lois…

GENEVA (600x398)

Bref, je suis aussi droite qu’un i majuscule, (mon père ayant été élevé en Suisse alémanique, cela doit venir de là…) et d’une moralité quasi exemplaire…

angel swallow

Je traverse toujours dans les passages cloutés (enfin, j’essaie…), j’ enclenche systématiquement le régulateur de vitesse en voiture, laisse ma place volontiers au supermarché, en cas d’urgence, déteste les « petits arrangements entre amis » juridiques, fais toujours attention aux zones bleues, m’excuse platement en cas d’erreur, suis toujours pomponnée à quatre plumes, même en cas de grand froid polaire, fais le meilleur lemon curd du monde, et suis la reine maniaco non dépressive incontestée, de l’archivage de papiers administratifs… En gros, à la maison, tout le monde sait que l’on peut me demander un truc improbable, datant de temps immémoriaux, et que je vais dégainer fièrement, ledit truc, en moins d’une minute chrono… (Bon, pour être honnête, je n’ai aucun mérite, je suis folle de  papeterie, alors, à moi jolies boites et classeurs fleuris…)

swallow paper

Sinon, j’ai un grand sens de l’humour (sauf dans mon job…), mes apple pies sont à se damner et je peux vous réciter à tue tête, le répertoire complet de John Lennon… Bien sur, je ne garantie pas le ton juste, mais le cœur y sera…

swallow-

Vous voyez, quand même, je suis un oiseau bien… Une petite bête à plumes, enjouée, partageuse, au grand cœur, qui aime la vie et le soleil… Une hirondelle amoureuse du rose et du thé…

rose_swallow

Un mélange romantique de cerbère gardien du droit, et de précision suisse, concernant l’heure du tea time…

swallow watch

Sauf que… sauf que… j’ai aussi, à ma grande honte, un petit côté obscur… Mais vraiment petit, quand même… Tellement petit, d’ailleurs, que je m’interroge sur le bien fondé, d’en discuter avec vous…

Mon côté obscur se résume à quelques petits travers, qui font grincer les dents de mon andalou…
Moi, qui déteste les faux semblants, et les clairs obscurs, moi qui n’aime que le blanc, le noir, et pas du tout le gris, je m’accommode parfaitement bien de ces petits travers, ce qui, je peux le comprendre, peut paraitre totalement contradictoire…

swallow (235x400)

Lorsque je vais prendre un petit café, par exemple, je ne peux m’empêcher de piocher dans la petite coupelle sur la table… Un sachet de sucrettes version « classic », puis deux, puis trois…

sucrettes classic

Pour la version « gold », plus rare, donc plus convoitée, je ne résiste pas bien longtemps, non plus…

sucrettes gold (400x300)

Et puis, il y a aussi le sucre brut… Un sachet, puis parfois deux, puis parfois trois, ou même quatre, les jours de folie douce… Non, mais, il faut dire, que  j’adore le sucre brut !… Et puis, Ô joie, je me suis rendue compte que ces petits sachets à disposition, représentaient la dose idéale, pour accompagner un petit yaourt nature… Alors mince, ce serait franchement bête de passer deux heures devant ma balance de cuisine, à essayer de peser, pincée par pincée, ce petit sachet, pour arriver à la dose idéale… Mon plaisir en serait grandement affecté !…

sucre-brut

Ce qui hérisse mon andalou, en fait, ce n’est, je crois, pas tant le fait que j’accumule les petits sachets, c’est qu’une fois rentrée à la maison, j’oublie presque toujours, de les sortir de mon sac… Je me retrouve donc, parfois, dans une situation quelque peu embarrassante, à essayer d’extirper mon porte feuille, englouti sous les petits emballages de sucre… Si je continue, on va surement m’accuser de contrebande…

swallow blue (373x500)

Et puis, il n’y a pas que les sachets de sucre, lorsque je vais siroter mon petit café… Il y a aussi mon péché mignon, la crème de lait… Oui, parce que la crème de lait, j’adore ça !… Mais je commence néanmoins, à me calmer, sur la subtilisation discrète… Probablement parce que récemment, en fouillant dans mon sac, je suis tombée sur une capsule bien cachée, qui s’est ouverte, ruinant, d’un seul coup, une partie de mes papiers… J’ai donc noté : « mini poche plastique », pour crème de lait… (honte à moi !…)

crema (500x480)

Hum, oui, je sais, ce n’est pas très glorieux… Mais, je crois bien qu’il y a pire…

Lorsque je vais dans l’un de mes  restaurants préférés, je suis aux anges… Déco divine, ambiance divine, buffet de la mer absolument divin, service adorable, ambiance romantique, orchidées magnifiques,  et tout le reste… Bref j’adore, si ce n’est l’addition absolument divine également… Quoique pour Genève, tout est vraiment relatif…

Alors, non, je ne repars pas avec la salière ou la poivrière (divines également…), j’en serai bien incapable… Seulement, il faut que je vous avoue, qu’au moment du dessert, on vous apporte, une coupe de petites douceurs…

gateau hirondelle

Alors, le mot « coupe » n’est peut être pas très explicatif… Il s’agit plutôt d’un plat énorme (genre bassine, oui, oui, genre bassine… il faudra un jour, que je vous photographie la chose…) qui doit bien contenir un kg de délicieux chocolats emballés individuellement… Et pas des chocolats de bas de gamme, des chocolats divins, de toutes sortes, de grands chocolatiers suisses, dans des emballages divins, eux aussi…
Alors, bien sur, comme je suis la maman hirondelle, la plus géniale du monde, comment ne pas penser à mes grands oisillons ??????????

Ce qui me rassure, c’est que du coin de ma prunelle, hé hé, j’ai bien vu, que je n’étais pas la seule… (chaque table a droit a sa bassine tentatrice…) Bon, chéri andalou, dit, d’un air très sérieux, que « ce n’est pas une raison » … Chéri andalou a entièrement, raison, je le sais, je suis une mauvais hirondelle, je le sais… Ce doit être un côté subversif de ma personnalité qui ressort, émergeant des profondeurs de mon âme, un côté subversif englouti sous des tonnes de textes juridiques…

Mais vous constaterez quand même que me petits travers profitent aussi à ma famille, quand même… Je ne suis donc pas vraiment un oiseau totalement en perdition….

Il y a une semaine, par exemple, je suis allée en famille, un soir, au restaurant thaï… Nous sommes partis à 5 (2 ados affamés, chéri andalou, moi, et chouchou d’amour de 21 kgs…)

Oui, cela peut paraitre un peu étrange d’emmener boule de poils au restaurant, alors qu’il reste dans le coffre… En fait, chouchou de 21 kgs est un angoissé maladif, de la solitude… Dès qu’il nous voit mettre les chaussures, il couine, s’agite, tremble, pleure, fait un cinéma monstrueux, avec son regard de chien battu trop malheureux, et cherche désespérément la laisse… Pour couper court à toute cette comédie, qui durait et s’éternisait, exaspérant tout le monde, il a été décidé, de le faire suivre systématiquement… La voiture, c’est vraiment son truc, et il nous attend, sage comme une image…

Donc, pour en revenir au restaurant thaï, devant le buffet, je zieute  de magnifiques brochettes de poulet, tendres, juteuses, et bien dodues… En un clin d’œil, j’en colle deux belles, dans mon assiette…
Revenue à table, chéri andalou se lève à son tour… Et là, hop, pour la 1ère fois de ma vie, sous un fou rire monstrueux de deux ados qui ne savent pas se tenir, j’enveloppe délicatement les jolies brochettes toutes chaudes, dans une serviette en papier, et en toute discrétion, les enfourne dans mon sac à main…

Une fois tous sortis du restaurant, et alors que chéri andalou, sur le parking, fait un petit tour avec boule de poils, j’extirpe fièrement mon royal thaï cadeau… Quel bonheur le regard fou d’amour et de reconnaissance de chouchou de 21 kgs !… Pour une fois, j’ai échappé à la désapprobation de chéri andalou, et de son regard culpabilisant…

swallow manIl a dû probablement penser que notre boule de poils, champion du monde, pour rapporter les balles de tennis, avait bien droit à une petite récompense….

chouchou (500x375)

Non parce que franchement, vous n’allez quand même pas en déduire, après cette petite confession (que je vais peut être regretter…)

aveu

que je ne suis qu’une vulgaire et misérable hirondelle, voleuse de brochettes de poulet, non ????

Dites, franchement, vous en avez également, un, de côté obscur ???

swallow-bird

Différente !…

swallow girl

Je déteste au plus haut point toutes les personnes qui bêtifient devant leur animal de compagnie…
Je trouve cela pathétique, puéril, et totalement immature…

Moi, si depuis 2 mois, chaque matin, je m’accorde une séance de 30 minutes minimum, de bisouillage, calinage, carressage, embrassade, et autres trucs, dégoulinants d’amour fou, avec mon chéri d’amour de 21 kgs, c’est UNIQUEMENT, et UNIQUEMENT, pour compenser le fait que ma boule de poils d’amour a été déposée, tout petit, dans un refuge…

my dog (500x375)

swallowdog (500x375)

Ma séance quotidienne de 30 minutes, ne représente donc qu’une leçon  psychologique hautement nécessaire, une façon de racheter la race humaine toute entière, un acte de civisme haut et fort, vertueux et désintéressé…

mydog (500x375)

Et aucun commentaire désobligeant sur le sujet… (ou sur la définition de la mauvaise foi…)

tumblr_m8gjya9FdH1qhr53eo1_400

Du faux, pour de vrai…

peigne hirondelle (472x500)

Ce matin, j’ai demandé à mon andalou, de  mesurer la longueur de mes cheveux, j’ai mis ma jolie barrette « chat » et après une petite photo souvenir, (que voulez vous, je suis un oiseau sentimental…) je suis allée chez le coiffeur…

cheveux hirondellina (600x450)
Alors là, je sens, comme une ombre au tableau…

swallow (500x367)

Vous êtes surement en train de vous dire, que l’hirondelle débloque gravement, et qu’elle va vous faire maintenant, des trucs du genre :
« Ce matin, je suis allée faire des courses », le lendemain, « ce matin j’ai fait la vaisselle du petit déjeuner »…, pour finir, par le scabreux « ce matin, je me suis levée, et j’ai fait pipi »…

Bon, rassurez vous, je n’en suis pas encore là, et ma dignité persiste quelque peu…

Donc, (parce que, désolée, vous n’allez pas y échapper…) ce matin, je suis allée chez le coiffeur, avec mes cheveux blonds de  34 cm de long… Étrange idée de connaitre la longueur de ses cheveux, non ? C’est bien la 1ère fois de ma vie, d’ailleurs, que j’ai cette envie…

barrette hirondelle

Parce que voilà… ce matin, 14 jours après ma 1ère chimio, c’était LE jour des cheveux…

Lorsque j’ai vu la tondeuse arriver, je l’avoue, gloups, j’ai eu le cœur carrément serré,  et j’ai demandé à tourner le fauteuil… Je pensais pouvoir me regarder, dans le grand miroir, mais bon, quand même, personne ne pouvait m’obliger à me transformer, comme ça, en deux secondes, en super hirondelle, non ???

super birdJ’ai serré à mort, la main de mon andalou, et tout est allé très vite… En un instant, je me suis retrouvée, légère comme une plume…

plume hirondelle (500x333)
J’ai passé ma main sur mon crane, où il ne restait qu’un duvet de 1 mm, toujours sans me regarder, et j’ai vu, dans le regard, et le sourire de mon andalou, que finalement, ce n’était pas si catastrophique que cela…

Alors, j’ai osé me regarder… Pour être honnête, je ne ressemblais ni à une princesse égyptienne antique (dommage, pour moi qui suis passionnée d’archéologie…), ni à Grace Jones, mais franchement, c’était largement moins pire que ce que je pouvais imaginer… Il parait même, selon les deux responsables de l’institut, que j’ai la chance d’avoir « une très belle forme de crane »… Hum… comment dire… ce genre de compliment, me glisse quand même un peu sur les plumes… Ce qui est certain, par contre, c’est une mise en valeur assez incroyable des traits, et des yeux… A ne pas se reconnaitre !…

Puis, cela a été les essayages, de 2 modèles conçus pour moi… De la haute couture capillaire, pourrait on presque dire ! J’avais déjà, été 3 fois dans cet institut, pour définir couleur et forme souhaitées, et je n’ai pas été déçue… J’ai opté immédiatement pour le 1er modèle, le second me faisant ressembler à Marylin, la bouche en cœur en moins !… Mes nouveaux cheveux sont légèrement plus courts que mes ex vrais, suivant mon envie, et d’un blond quasiment identique. J’ai opté pour une coupe un peu différente, et mon andalou adore ce changement…

Je suis ressortie, comme j’étais entrée, avec des cheveux, plus vrais que nature, au toucher et à la vue, et cela a été un soulagement indéfinissable…

hirondelle barrette
Nous somme allés, ensuite, dans un petit restaurant thaïlandais que j’aime beaucoup… Le restaurant était plein, et pas un regard pour mes cheveux !

Incroyable, ce bonheur, d’être comme tout le monde, et de ne pas afficher la maladie…

Je me sens renaitre, après ces deux derniers jours, à constater le désastre de cheveux tombant par poignées entières…

keep-calm-and-tell-houston-we-have-a-problem -

En ce moment, il fait un temps épouvantable, et pourtant, j’ai plein de soleil dans le cœur, et cela me fait un bien fou !…

Et comme, ma nouvelle coupe comporte une longue mèche tombante, je vais aller fureter sur le net, me dénicher une jolie barrette hirondelle…

barette (500x380)

A coup sur, dans 6 mois, je suis devenue une it girl de la fashion week capillaire !… (on fait semblant de croire que cet évènement mondain existe, parce que, l’hirondelle, dépourvue de vrais cheveux, dispose néanmoins, et toujours, d’un vrai bec acéré !… )

Enjoy !…

enjoy hirondellina (500x405)

Aujourd’hui…

chimio hirondellina

Ce matin, je me suis levée, après une nuit sans sommeil, le cœur serré par une tristesse infinie, en pensant à cette journée… En plus, il faisait un temps magnifique… Et moi, qui n’aime que le soleil, cela a ajouté, à ma peine, de ne pouvoir en profiter…

Je n’avais pas faim, mais il a fallu que j’avale quand même quelque chose, pour limiter les dégâts…
Sur le trajet, dans la voiture, je n’ai pas dit un mot, et mon andalou, a respecté ce silence. J’avais mille questions, qui se bousculaient dans ma tête… J’avais, pourtant, presque déjà toutes les réponses, mais malgré tout, j’avais la sensation atroce d’aller complètement vers l’inconnu…
A un moment donné, je me suis dit que j’avais été d’une stupidité sans nom, pour avoir donné mon accord à tous ces mois de galère, qui allaient suivre… Mais avais-je vraiment le choix ? N’aurait il pas été plus monstrueux encore de refuser, plutôt que de me plier ?

En arrivant, après les inévitables formalités administratives, mes jambes tremblaient… Je n’avais qu’une idée en tête, m’enfuir de cet endroit…
Dans le long couloir, j’enrageais, en me répétant sans cesse : « Mais qu’est-ce que je fais là ??? »
Si seulement j’avais pu m’enfuir…

hirondellina chimio

Je suis arrivée dans la petite salle d’attente… Une femme était déjà là. En me regardant, elle a souri, d’un sourire un peu complice, parce que nous étions là, toutes les deux pour la même chose… J’ai détesté ce regard. Je ne me sentais en rien proche d’elle, et j’ai détourné les yeux, sans répondre à son sourire.
Je me suis assise, en tenant toujours très fort la main de mon andalou, et je me suis sentie honteuse. Alors, j’ai regardé à nouveau cette femme, et comme pour m’excuser un peu, je lui ai juste dit : « c’est la 1ère fois »… Elle s’est levée, est venue s’asseoir, sur la chaise vide, à coté de moi. Elle a mis sa main sur mon bras, et m’a dit « Ne vous inquiétez pas, cela va aller… moi, c’est la  3ème fois »…

J’ai été bouleversée par ce geste si compatissant, d’une inconnue, qui deux minutes auparavant, m’était tellement indifférente…
Je me suis mise a pleurer, sans pouvoir m’arrêter… A ce moment là, quelque chose en moi, a changé. Je crois que j’ai pris conscience, que j’ai accepté enfin, que elle et moi, toutes les autres et moi, avions quelque chose en commun…

Peut être qu’à ce moment là, le déni  s’est un peu envolé, comme les hirondelles à l’automne…

Et puis ensuite, on est venu me chercher, et cela a duré des heures et des heures…

J’avais apporté de la lecture, mais je n’ai pas pu lire. Mon andalou et moi sommes restés, pendant toutes ces heures, serrés l’un contre l’autre… Je sentais combien il aurait voulu être à ma place, et j’ai pensé, une fois encore, combien j’avais de la chance, de l’avoir à mes côtés…

chimio-hirondellina

Pendant ce temps interminable, nous avons parlé, encore et encore… Nous avons parlé du présent, mais aussi beaucoup de l’avenir… De nos projets, de notre futur voyage de noces, de tout ce que nous ferions après

Tout cela, a été enfin terminé…

Au retour, comme a l’aller, je n’ai pas parlé. Je me suis concentrée sur ce que je ressentais, me demandant si quelque chose, dans mon corps avait changé. Pas grand-chose, en fait, à part une certaine lassitude, et une bonne migraine…
A la maison, je me suis allongée sur le canapé. Pendant que mon andalou me préparait un thé, j’ai entendu les enfants rentrer. J’ai fermé les yeux, pour ne pas croiser leurs regards, et répondre à leurs questions. Je voulais rester dans ma bulle, avant que les « ennuis » commencent… Les « ennuis », mot banal, pour parler des effets secondaires… J’ai senti un petit bisou, sur l’épaule, et j’ai entendu « elle dort »…
Je ne dormais pas, je pensais juste à demain, après demain… à celle que j’allais devenir, ou que j’avais peur de devenir… à cette femme, dans la salle d’attente, seule, avec un visage si creusé… Je pensais aussi à quel point, peut être, ma vie allait changer, et à ce que j’allais pouvoir retirer de tout cela…

Comme beaucoup, je m’attache à certaines dates… Des dates heureuses…

Le mois de mai, est pour moi, un mois très heureux, parce que c’est le mois de ma rencontre avec mon andalou, et ce mois de mai 2013, est d’autant plus important que le nombre d’années est particulier…

Le mois de mai sera maintenant un mois moins joli…
Il est des dates dont on veut se souvenir, parce que le bonheur y est associé. Et puis, il y a d’autres dates que l’on voudrait oublier, parce qu’elles marquent un avant et un après

Si j’écris ces quelques lignes ce soir, c’est dans l’intention de les relire, un jour, le jour où ce cauchemar aura pris fin… Je le fais,  pour garder une trace de ce jour que j’aimerai déjà effacer, mais qui existe, de ce jour fantôme, 1er jour de beaucoup d’autres…

Aujourd’hui, 7 mai 2013, c’était ma 1ère chimio…

believe-hirondellina

Je n’ai rien dit…

le silence de l'hirondelle...
Alors voilà… Il y a trois jours, je suis allée faire mes courses dans mon magasin préféré, qui dispose, parmi ses 7 étages, d’un très joli supermarché…
Arrivée à la caisse, avec mes deux achats, de la sauce  Thai sweet chili et un thé que j’affectionne tout particulièrement, je constate sur le petit écran, un montant à payer de 3,80 CHF…

david rio (700x569)

Oups… Là, machinalement, je me dis qu’il y a comme un pb… Parce que mon thé, coute bonbon, rien n’est plus certain, et j’en connais par cœur le prix… Soit dit en passant, prix tout à fait exagéré, même s’il provient direct de l’autre bout du monde… Ok, San Francisco/Geneva, à vol d’oiseau, il faut bien toute une migration, mais quand même…

migration hirondelles

Heureusement d’ailleurs qu’à la maison, je suis la seule à aimer cette mixture, parce que sinon, on aurait sans doute un vrai souci !… En plus, il faut bien l’avouer, moi qui aime tant le thé, cette addiction à ce mélange de thé noir et d’épices d’une qualité moindre que de très bonnes marques de thé, passerait plutôt pour du mauvais gout, en la matière… Que voulez vous, chacun a son côté obscur… Enfin bon, je m’égare…

Je sors mon billet lentement, et le tend encore plus lentement à la caissière… Le pot de thé est juste, mais alors juste devant elle, et elle ne semble rien voir… Elle me tend la monnaie… Je la range encore plus lentement, lui laissant une dernière chance de constater son erreur…
Et bien non, rien, elle passe alors à la cliente suivante…
Et là, je ne sais pas ce qu’il se passe, je reste muette, absolument muette, et vite, très vite, je range mes deux articles, et presque en sautillant, un sourire carnassier aux lèvres, les plumes ébouriffées de plaisir, je me dirige vers la sortie du magasin…
Une femme me tient la porte, et me sourit, en me voyant si joviale… Je dois avoir l’air de l’hirondelle la plus heureuse du monde… Je suis l’hirondelle la plus heureuse du monde !… (en oubliant, pour une fois, ma saleté de cancer…)
Rentrée chez moi, je dispose mes achats dans la cuisine, et, en sautillant à nouveau, la voix de mon gourou adoré, chantant à mes oreilles,

je retourne à mon magasin préféré, mais direction, cette fois ci, le 1er étage, celui, entre autres, de la parfumerie et des accessoires pour cheveux…
Sans vraiment réfléchir, je jette mon dévolu sur trois jolies barrettes…

barettes hirondellina (700x525)

Une fois payées, l’économie réalisée sur mon thé « gratuit » est encore substantielle… Je me sens pousser des ailes de mon audace à n’avoir rien dit, moi qui habituellement suis si honnête… Plus d’une fois, d’ailleurs,  j’ai rectifié un prix, en ma défaveur…
Ce jour là, je ne sais pas ce qui s’est passé, et ce qui explique mon silence…
Le pire dans tout cela ? Aucune culpabilité !…
En même temps, franchement, avec le recul, je me dis que l’achat de mes petites barrettes est totalement stupide et déraisonné, puisque très bientôt, je n’aurai plus aucun cheveux…
Un psy dirait que je suis sans doute dans le déni le plus total…
Je m’en fiche complètement à vrai dire… Mes petites barrettes iront sur mes « faux » cheveux et je déguste avec le plus grand des délices, mon thé américain chéri, dont le prix, pour une fois, me rend si légère de bonheur…

thé david rio
Dites, vous n’allez pas dénoncer une petite hirondelle qui vous a offert un petit brin de muguet, quand même ???

hirondellina

Tout ça, pour ça…

tout ça pour ça...

Bilan actuel de la situation :

Je ne fume plus… Je n’en tire aucune gloire particulière, je regrette juste ce petit moment de plaisir, avec le café, en terrasse, quand il faisait beau… (en même temps, avec le froid du moment, à ne pas mettre une hirondelle dehors, mes regrets sont largement atténués…)
J’ai relancé l’économie mondiale de la société Ferrero… En langage clair, je suis devenue accro aux tic tac menthe, maxi format… (depuis que je ne fume plus…)

tic tac_hirondellina (600x450)Je suis donc, dans l’attente de substantiels dividendes, qui feront de moi un oiseau fortuné…Tout le pb est de savoir combien de temps, je suis disposée à attendre…(à réfléchir…)

pink bird
Je fais la grasse matinée le dimanche, ce qui, pour moi, est le comble de la feignasse attitude, que je ne connaissais pas… Le pire, c’est que j’y prend gout !

draps hirondelle
Je ne prépare plus le brunch du dimanche matin, les enfants se débrouillent en cuisine, mitonnant  des œufs brouillés trop cuits, et des toasts, parfois limite carbonisés… (pour l’instant, on a évité l’incendie…)

brunch_hirondellina
Tout le monde a enfin compris, (ce que je m’évertue à expliquer depuis des années…) que je suis une littéraire, et non pas une scientifique… C’est donc, chéri andalou, qui se colle aux explications ténébreuses, des stupides et incompréhensibles exercices de maths/physique/chimie… (en même temps, pour lui, cela n‘a rien de  compliqué, donc, aucune culpabilité de ma part…)

hirondellina_livres
Je vais avoir bientôt une nouvelle cuisine… Nous allons donc expérimenter, 15 jours minimum de sandwichs en tous genre/restos/plats surgelés… (survivrons nous à l’expérience ?)
les enfants baissent d’eux même le son de la musique, lorsqu’ils voient que je suis fatiguée.
Je râle moins (c’est suspect…)
Tout le monde est adorable avec moi, y compris mon notaire que je suis allée voir hier (mais ça c‘est encore plus suspect…)

bird fly
Je surfe moins sur le net, parce que j’ai constaté que chéri andalou est à l’affut de mes coups de cœur, et  commande lesdits craquages virtuels, en douce, pour me faire plaisir…

oiseaux_hirondellina
Nous allons faire de sacrées économies, cette année sur le budget vacances, puisque nous les passerons à la maison…
Tout le monde me bichonne et me chouchoute…
J’ai peu d’appétit, c’est nickel pour le régime (bon, en même temps, je n’avais pas besoin d’un régime)
Dans moins d’un mois, mon budget coiffeur sera à O CHF, et pour un an environ (encore des économies)
Nous ne faisons plus aucunes courses alimentaires en magasin (le net, c’est quand même génial…), histoire que je me repose…
J’ai débuté un blog, qui dans un an, sera référencé parmi les meilleurs (on y croit fort…)
J’expérimente la zen attitude (pas toujours avec succès, d’ailleurs…)
Tous ceux qui viennent me voir m’apportent des fleurs ou des douceurs… (et parfois les deux !)

bird and cake_hirondellina
Je prends le temps de vivre (et c’est agréable)…
Ma meilleure amie néerlandaise, qui habite près de Venise, va faire le voyage pour que nous passions quelques jours ensemble…
Chat n°1 et chat n°2 sont en mode « pause », pour ce qui est du bousillage   des canapés (il faut dire que je passe pas mal de temps dans lesdits canapés, ça doit les déstabiliser un peu, dans leurs envies féroces de se faire les griffes, ailleurs que sur le griffoir (qui d’ailleurs n’a jamais servi…)
J’ai beaucoup plus le temps de lire, ce qui est pour moi, le plus grand des bonheurs…)

livres_hirondellina                     livres oiseaux
– Je me suis achetée une robe « patineuse » (celle de la photo) …(ce qui est très subversif  de ma part, ne portant habituellement  pas ce genre de modèles…) que j‘aime d‘amooouuurrrrr…

robe patineuse_hirondellina
J’ai maintenant une folle passion pour mes cheveux (la passion vient toujours au moment où les choses aimées vont disparaitre…)

Tout ça, pour ça…
Tout ça, parce que j’ai un cancer

Moralité de l’histoire :
Les trucs moches, ont quand même du bon ! 🙂
Enjoy !…

happiness_hirondellina

Le droit… au bonheur !

love_hirondellina

J’ai reçu, dernièrement, un mail d’une amie, m’imposant (« je veux et j’exige » disait elle… c’est de l’imposition, ça, non ???)  un devoir rédactionnel, sur les relations si compliquées, homme/femme…

Si elle avait suggéré les procédures juridiques internationales, je me serai fait un plaisir de lui pondre 20 feuillets sur le sujet, mais me demander des conseils (si peu) éclairés dans un domaine, dont je ne pense nullement être une spécialiste, me semble être la preuve, d’une confiance tout à fait exagérée…
A la réflexion, cet intérêt pour mes plumes intellectuelles, relève peut être, de la vision, qu’elle a de moi,  hirondelle croqueuse d’oiseaux rares, ayant vécu 12 mariages, 10 divorces, et 2 enterrements…

Damned ! Moi dont le coté aventureux se limite à gouter un lemon curd préparé par une non anglaise, ou à porter des chapeaux « cloche » (pas de remarque désobligeante, pleeeaaasseeeeee…..) il me faut remettre les choses à leur place… Et puis, je ne suis ni psy, ni conseillère matrimoniale, et ne dispose d’aucune caution, que ce soit, pour me prononcer sur  la viabilité d’une relation… L’étude du « droit au bonheur », n’a, de plus, pas fait partie de mon cursus juridique… (ou alors, j’ai séché lesdits cours…)

Mais comme je sens bien que mon amie angevine, ne lâchera pas l’affaire, (c’est une coriace, je le sens bien…) et que peut être aussi, le cancer annihile, chez moi,  toute velléité de résistance, je m’exécute, donc… sachant que mon point de vue, n’engage, évidemment, que moi !…

bonheur_hirondellina

Voici donc, copine exigeante, quelques ébauches de réponses personnelles, à tes questions :

Les hommes qui ne veulent pas s’engager…

Je t’aime, tu m’aimes, nous nous aimons, nous gazouillons ensemble, et cela depuis un bon bout de temps… Pourquoi vouloir plus, pourquoi exiger tout autre chose ? zéro promesse, zéro serment, zéro engagement… Une histoire d’amour qui ne se conjugue qu’au présent, est le fait de pas mal d’hommes… (sauf que, sauf que… c’est aussi le fait de pas mal de femmes !…)
Se sentir lié à quelqu’un, avoir des responsabilités vis à vis de cette personne, certains hommes se sentent pris au piège, comme des oiseaux en cage, en pensant à cette perspective, même dans le cas de sentiments naissants… Manque de confiance en eux,  absence de repères, reproduction d’un modèle parental plus ou moins solide, satisfaction d’une vie sans problèmes, dépourvue de doutes, compromis,  ou comptes à rendre, les raisons sont multiples, pour expliquer la différence, absolument ÉNORME, entre « être amoureux » et « aimer »…

amitié_hirondellina (3)
C’est tout bête, mais pourtant bien évident…
Tous les hommes, sont capables de « tomber amoureux » d’une femme. « Être amoureux » ne représente, en fait, qu’un engagement minime à leurs prunelles. L’amour, lui, est synonyme d’un engagement beaucoup plus important, qui, en outre, comporte une part de risque plus grande, entre autre, le risque d’être blessé. Mais pour véritablement AIMER, il faut une certaine maturité intellectuelle… Et tout le problème est là, à mon avis…
Chez les femmes, l’engagement reste lié au fait de rencontrer la bonne personne. Chez les hommes, par contre, il semble que cela soit  plutôt une question de bon timing… Du genre, le tea time, ce n’est ni avant, ni après l’heure… Un homme peut avoir peur de l’engagement avec une femme et/ou à un moment précis de sa vie, mais s’engager rapidement, avec une autre, ou à une autre phase de son existence. Parce que voilà… Ces chers oiseaux rares, ont besoin, d’avoir le sentiment d’avoir déployé leurs ailes (intellectuellement, professionnellement…) et d’avoir véritablement été libres. Sinon, ils risquent d’avoir du mal à s’engager du point de vue émotionnel…

engagement_hirondellina (38)
La solution, bien entendu, c’est de dénicher un zoizeau qui  a dépassé cette phase de  liberté, et malheureusement, cela ne dépend nullement de l’age… Sur le long terme, c’est un gage de réussite. Ou sinon, il ne reste plus qu’à  persuader son partenaire qu’il peut aussi vivre sa liberté AVEC vous… Et cela, c’est tout à fait possible, même si, dans l’absolu, tout le monde sait que vouloir changer l’autre, est une illusion désespérée… (et désespérante…)

Inutile d’en rajouter, en outre, avec un frileux de l’engagement, sur le sujet épineux du mariage… Beaucoup d’hommes, ont le sentiment que ce que les femmes aiment, c’est le mariage ou plutôt, ce que le mariage représente…  Ils ont la sensation désagréable de n’être présents que pour remplir une fonction.  Cette impression influence, bien souvent, leur comportement au début d’une relation. Ils évitent ainsi les situations dans lesquelles ils ont l’impression d’y perdre quelques plumes, et que leur partenaire a besoin d’eux pour s’accomplir, personnellement, et surtout, socialement.

mariage-hirondellina

Pour ne pas se projeter trop vite, être déçue et souffrir plus que de raison, il me semble nécessaire d’évaluer le degré d’attachement de l’autre et son envie de s’engager. Il existe, heureusement, des signes qui ne trompent pas : absence de projection et de projets communs, manque d’intérêt pour l’autre, mise à distance, relation axée sur le sexe, pas de présentations  » officielles  » (parents, amis…)…

Interrogé sur cette épineuse problématique, mon andalou a lâché : « c’est aussi une question d’orgueil »… Ha, oui, comment cela ? Pour lui, le refus de l’engagement est lié au désir d’une porte de sortie toujours possible, et de la liberté que l’on peut s’octroyer, sans vraiment culpabiliser, d’aller voir ailleurs… Piste à explorer, donc… qui sous entendrait qu’une réaction épidermique à l’engagement serait concordante à un certain état d’esprit de Don Juan…

La différence d’âge, au sein d’un couple :

A cette question, je réponds : OSEF ! (« on s’en fout », en langage clair…) mais bien sur, ma copine L, ne pourrait se satisfaire de cette réponse !…
La différence d’âge, à mon sens,  peut autant, être un atout sur certains points, comme l’apprentissage de la tolérance, un équilibre lié à une expérience différente, une ouverture d’esprit, qu’une difficulté à appréhender, concernant le décalage dans la manière d’envisager la vie et l’avenir, ou le regard des autres, parfois bien cruel…

coeur_hirondellina

Lorsque l’on dit, que l’amour est capable de soulever des montagnes, moi, j’y crois… Je suis une romantique acharnée, persuadée que des sentiments forts, peuvent venir à bout de toutes les différences…

Amour ou amitié ? :

amitié_hirondellina (17)

Avec un ami très proche, est-on prêt à aller plus loin ? La relation est parfois ambigüe, et la limite entre l’amitié et l’amour est infime à certains moments…
Pour ma part, je pense que la relation amicale entre un homme et une femme, repose inévitablement sur un jeu de séduction non avoué. Bien entendu, cela  ne veut pas dire pour autant que les  » amis  » passent nécessairement à l’action, mais cela arrive…
Légitimement, on se demande parfois,  « et si ce n’était pas davantage, que de l’amitié ? ». L’inquiétude se fait ressentir, doit on en parler ou non, est ce réciproque ? Ne sommes nous pas en train de nous fourvoyer ?
Il est alors bien difficile de faire la part des choses… d’autant, qu’il faut l’avouer, les sentiments s’en mêlent, faisant s’envoler tout esprit critique et objectif…
Ce qui me parait important, est de ne pas oublier, que bien souvent, ce qui nous attire chez lui (ou elle ) est largement amplifié par l’amitié qui existe. Il arrive, que parfois, il y ait idéalisation de l’ autre. Un véritable  ami, est toujours présent, complice et à l’écoute. C’est  un être qui nous soutient et nous accompagne,  nous apparaît, en conséquence, parfait(e) et dont on pardonne très facilement les défauts…
Mais ces (charmants) petits défauts, qu’ on ne peut  ignorer, serions nous prêt à les accepter, dans un rapport de couple ? Parce que oui, la relation de couple est bien autre chose qu’ une amitié… L’indépendance est toute différente, on se doit de composer avec l’autre, au quotidien, et le ciel n’est pas bleu chaque jour…

bec_hirondellina

Alors, avouer ses sentiments, à un ami proche ?  Bonne, ou mauvaise idée ?

Parfois, on opte pour le silence, en prétextant préférer ne rien tenter, plutôt que de perdre une amitié… En réalité, il peut autant s’agir de la peur d’essuyer un échec, que de la réelle peur, de perdre définitivement cette relation à laquelle on tient. En effet, si on passe à la vitesse supérieure, en exposant à l’autre ses sentiments et qu’il y a rejet, la relation peut, en être modifiée, pour toujours. Je pense que l’issue dépend beaucoup de la qualité de l’amitié concernée. Une amitié forte pourra passer par le dialogue, tout comme elle peut aussi se briser et n’être plus tout à fait comme avant ou disparaître. L’important, avant de déclarer sa flamme est donc de réfléchir, et d’envisager les conséquences, en toute objectivité… (mais cela, c’est souvent compliqué !)

aveu_hirondellina (19)
Pour minimiser les risques, il y a quand même à mon avis, des petits signes qui ne trompent pas, du genre, démonstrations d’affection plus que de normale, allusions directes ou indirectes, qui montrent que la limite de l’amitié a été dépassée…

En résumé :

Voilà copine, mon principal conseil : lis ce que je viens de t’ écrire, (et qui, il faut bien l’avouer ne t’éclairera pas davantage…), et oublie tout ce que je viens de t’écrire… Parce que chaque histoire d’amour est différente, vis la tienne, sans prendre trop d’avis ici et là… De toute façon, ta lucidité, (que j’ai pu apprécier) sera ton meilleur guide…
Toi seule est juge, de ce qui te convient, ou non… Toi seule peut décider de ton bonheur… Peut être, vas-tu te tromper, souffrir, et le regretter… Peut être vas-tu connaitre un bonheur sans nom, et c’est ce que je te souhaite… Quoiqu’il arrive, choix bons ou mauvais, l’amour passe ou reste, mais la vie continue…

Moi aussi, comme beaucoup, j’ai aimé… J’ai été trahie, et j’ai beaucoup pleuré… Le soleil, le rose et les hirondelles, ce n’est pas  la vraie vie… Parfois, dans la réalité bien moche, il y a de vraies tempêtes, et des épreuves qui nous paraissent insurmontables.  La vie nous met, ou du moins, en met certains à genoux, sans raison apparente… De vrais coups bas, dont il faut se relever… Personne ne frappe aussi fort que la vie, personne n’est aussi garce que la vie, mais l’important, même à terre, c’est de regarder droit devant, et de se dire que demain est un autre jour…

Et puis,  le printemps est revenu dans ma vie, et j’ai  aimé à nouveau…

Une rencontre que je ne pourrais écrire, ni décrire, tellement elle m’est précieuse… belle, sereine, et  en fait, si simple… faite de mots, de phrases, d’enthousiasme, et de beaucoup de conviction…
Un jour, j’ai changé de vie… Changé de vie ? Quelle drôle d’idée … Non, en fait, j’ai  continué à l’inventer, comme je le fais encore, chaque jour qui passe…

Car vois tu, copine, chacun fait des erreurs, un jour ou l’autre, douce folie, consentie, ou consentante… Chacun se réveille, un jour ou l’autre, avec des bleus à l’âme, et le cœur lourd… Chacun connait tourments, chagrins, et interrogations sans réponse…

L’essentiel, est dans ce cœur qui bat, à nouveau, et une nouvelle fois, pour le meilleur… et le meilleur !…

deux hirondelles

Ce jour là…

mariage hirondellina

Ce jour là, mon andalou est parti tôt, le matin, et est revenu, avec des croissants et le bouquet d’anémones, dont je rêvais… Il avait même fait rajouter de petites églantines, d‘un rose tendre, d‘un rose dont j‘aime tant la nuance…

anémones_hirondellina

Ce jour là, nous avons pris tout notre temps pour le petit déjeuner, en savourant ce moment, comme un chat qui lape un peu de lait, les yeux mi clos, et un air de contentement certain…

Ce jour là, mon cancérologue a téléphoné pour nous féliciter, et j’ai trouvé cela très gentil…

Ce jour là, mon cancérologue a téléphoné pour nous féliciter, et j’ai trouvé cela très gentil. Il a ajouté qu’il devait me réopérer le 7 mars, parce que le cancer avait gagné du terrain, et grignotait un peu plus mon corps, et j’ai trouvé cela nettement moins gentil…

Ce jour là, les larmes sont montées, et le ciel s’est obscurci. Mon andalou a pris mes mains dans les siennes, et a répété une bonne dizaine de fois « ne lui laisse pas de place »… C’est ainsi qu’il parle de cette saleté de maladie… « ne lui laisse pas de place » , c’est sa façon à lui, de me signifier que je n’ai pas le droit d’abandonner…

Ce jour là, après les larmes, j’ai décidé d’être comme toutes les autres femmes, celles qui n’ont pas à supporter les innombrables biopsies, et prises de sang… J’ai décidé aussi, de ne rien dire, pour ne pas gâcher une journée qui s’annonçait si belle…

Ce jour là, il y a eu de la neige, et du soleil aussi…

bouquet-hirondellina

Ce jour là, j’ai été noyée, engloutie par toutes les fleurs qui sont arrivées…

bouquet fleurs mariage_hirondellina   fleurs mariage_hirondellina maraige_fleurs_hirondellina   orchidées_hirondellina     lys_hirondellina     roses_mariage_hirondellina

Ce jour là, il y a eu des rires, des copains, de l’émotion et du bonheur…

Ce jour là, le 22 février dernier, nous avons prononcé un grand oui, pour la vie, mais c’était aussi, un grand oui, à la vie

alliances_hirondellina

J-2… (un évènement, 2 versions…)

hirondellina mariage

Version originale…

mariage_hirondellina_version originale

Ce blog est né le 1er février 2013…Aujourd’hui, 20 février, il compte 372 followers… Un truc de fou, non ? Le début de la gloire, selon WordPress, qui vient de me faire parvenir un billet élogieux, de félicitation… Si cela continue, et en association avec mon compte FB, qui me rapporte chaque jour, de plus en plus de fans, dans un an, je serai l’hirondelle, la plus connue du net !
Ce beau succès, indéniablement prévisible, m’incite donc à répondre à la demande générale de mes 372 followers (dont l’angoisse exacerbée était « alors, zen, avant le mariage » ?), et je n’ai qu’un mot, à leur intention : OUI !…
Oui, parfaitement zen, d’autant plus que les préparatifs sont terminés…
– Les alliances ont été récupérées, et j’ai résisté à la tentation, puérile et ridicule, d’essayer la mienne… (chéri oiseau rare, a résisté, lui aussi…)
– Ma robe est prête, mes chaussures sont prêtes, et chéri oiseau rare m’a offert une très belle étole en soie, pour accompagner ma tenue.
– Je vais respecter la tradition avec quelque chose de neuf (ma robe), quelque chose d’ancien (une bague de ma grand-mère adorée), et quelque chose de bleu (un saphir que je vais glisser dans ma pochette…)
– Le temps est magnifique, ciel bleu, et grand soleil… Un vrai temps de printemps, heureux présage, pour le mariage d’une hirondelle…
– Mon bouquet d’anémones blanches, rose pale, et mauve pale, est commandé…
– Par le plus grand des hasards, il reste quelques dragées, et nous les picorons, le soir, en famille, avec bonheur…
– Après la cérémonie, nous irons dans un endroit que j’adore, rive gauche (la plus chic…), un bar lounge vraiment très joli, pour un petit cocktail. Soucieux de la ligne de nos invités, nous avons opté pour une formule light mais goûteuse, dont je vous dévoile l’essentiel :
Pour le froid :
Tartare de saumon aux herbes
Ceviche de dorade
Takati de thon
Royale de foie gras en verrine
Finger sandwich

Pour le chaud :
Croustade aux épinards et chorizo
Papillote de saumon au sésame
Bonbon de reblochon à la truffe blanche
Toast au chèvre, saladine de poivrons et coriandre
Dôme de langoustine
Risotto au vieux parmesan aromatisé à l’huile de truffe blanche

Pour les sucrées :
Tartelette de citron meringuée
Mini choux vanille et griottes
Tiramisu en verrine
Mini opéra
Mini macaron
Panna cotta à la vanille et compotée de myrtilles
Brochette ananas rôti aux épices et noix de coco

Voilà les dernières news, à J-2…
En gros, donc, et pour résumer :
Je suis la plus heureuse des hirondelles…

PS : Vous comprendrez aisément, que la popularité croissante de ce blog, m’empêche totalement, pour protéger la vie privée de mon oiseau rare, d’envisager la publication  d’une photo, du jour J… Je sais que bon nombre de mes 372 followers, en éprouveront un  désespoir profond, mais c’est ainsi, et je compte sur votre compréhension …

Version sous titrée…

mariage_hirondellina_version sous titrée

(manque 2 dragées, englouties goulûment…)

Ce blog est né le 1er février 2013…Aujourd’hui, 20 février, il compte 10 followers… Un truc un peu pitoyable, non ? Le début des ennuis, et la mise en oubliette assurée,  selon WordPress, qui s’est néanmoins abstenu (et a donc, ainsi, obtenu toute ma reconnaissance…) de me faire parvenir un billet acerbe… Je crois bien, malheureusement, que mes amis perdus, le sont vraiment…Si cela continue, et n’ayant pas de compte FB associé,  dans un an, je serai l’hirondelle la plus méconnue du net !
Cette grande misère, indéniablement prévisible, m’incite donc à répondre, sans attendre, à la demande générale de 2 de mes  10 followers (dont l’angoisse exacerbée était « alors, zen, avant le mariage » ?), et je n’ai qu’un mot, à leur intention : OUI !…
Oui, parfaitement zen, d’autant plus que les préparatifs sont terminés… (enfin presque…)
– Les alliances ont été récupérées, et je n’ai pas résisté, à la tentation puérile et ridicule, d’essayer la mienne, au moins 12 fois… (chéri oiseau rare, par contre, a résisté…)
– Ma robe est prête, mes chaussures sont prêtes, et chéri oiseau rare m’a offert une très belle étole en soie, pour accompagner ma tenue.
– Je vais respecter la tradition avec quelque chose de neuf (ma robe), quelque chose d’ancien (une bague de ma grand-mère adorée), et quelque chose de bleu (un truc genre crayon de couleur, que je vais glisser dans ma pochette)
– Le temps est magnifique, ciel bleu, et grand soleil… La neige est encore partout, et il fait un froid terrible…Un vrai temps de galère, pour le mariage d’une hirondelle, d‘autant plus que des flocons sont attendus, le jour J…
– Mon bouquet d’anémones blanches, rose pale, et mauve pale, n’est pas commandé…Chéri andalou, a donc jusqu’à vendredi 16h59, pour me le dégotter… Parce que sinon, je lui arrache les cheveux de son crane, un par un, avec mon bec acéré, et demande le divorce, avant même d’être mariée…
– Grâce à ma juste prévision, et connaissant mon addiction profonde à tout ce qui contient de l‘amande, il reste quelques dragées, et je les picore, toute seule, et très égoïstement, le soir, avec bonheur…
– Après la cérémonie, nous irons dans un endroit que j’adore, rive gauche (la plus chère, malheureusement…), un bar lounge vraiment très joli, pour un petit cocktail. Soucieux de la ligne de nos invités, et surtout de notre compte bancaire, parce qu’à 6 CHF pièce, la petite bouchée apéritive, (le prix ayant fait frémir mes petites plumes…) nous avons opté pour une formule light mais goûteuse, dont je vous dévoile l’essentiel, après coupe sombre, pour préserver notre équilibre alimentaire budgétaire…
Pour le froid :
Tartare de saumon aux herbes
Ceviche de dorade
Takati de thon (trop de poisson, tue le poisson…)
Royale de foie gras en verrine
Finger sandwich

Pour le chaud :
Croustade aux épinards et chorizo (qui aime les épinards, à part moi, et mon andalou ???)
Papillote de saumon au sésame
Bonbon de reblochon à la truffe blanche
Toast au chèvre, saladine de poivrons de coriandre (la Suisse, c’est le pays des vaches, pas des chèvres…)
Dôme de langoustine
Risotto au vieux parmesan aromatisé à l’huile de truffe blanche

Pour les sucrées :
Tartelette de citron meringuée
Mini choux vanille et griottes
Tiramisu en verrine (chéri d’amour dit que le mien est le meilleur du monde…alors, on ne va pas comparer…
Mini opéra
Mini macaron
Panna cotta à la vanille et compotée de myrtilles
Brochette ananas rôti aux épices et noix de coco

Voilà les dernières news, à J-2…
En gros, donc, et pour résumer :
Je suis la plus heureuse des hirondelles…

PS : Vous comprendrez aisément, que ce blog, totalement méconnu, et dont la croissance de popularité est évaluée, selon  les meilleurs experts, à O, m’empêche néanmoins, pour protéger la vie privée de mon oiseau rare, d’envisager la publication  d’une photo, du jour J… Mais je prends cette terrible décision, également, et surtout, pour  épargner, à mes 10 précieux folllowers (que je ne veux pas perdre…) la consternante vision de photos de famille… Je sais que mes 10 followers  éprouveront une joie intense, à cette délicate attention et qu’ils me remercieront chaleureusement de cette heureuse initiative…

mariage_hirondellina

Alors, vous préférez quelle version ???