Archives de tags | Balexert

Shopping mode repérage…

?????

Ce matin, profitant d’un petit rayon de soleil, et alors qu’il n’avait que peu de RV professionnels, je me suis vue proposer une petite virée à Balexert, par mon andalou…

Pour ceux qui ignorent de quoi il s’agit, Balexert est un centre commercial, mais un truc vraiment grand, parait-il, le plus important, en fréquentation, de toute la Suisse… On y trouve des enseignes très diverses, de confection, de déco, de cosmétiques…, des restaurants, un centre médical, et un cinéma. J’ai la chance qu’il soit situé tout près de chez moi, mais, pour être honnête, en raison, justement de sa taille immense, nous n’y allons que pour le ciné, et sinon,  dans les 3 cas suivants :

– lorsque mon oiseau rare n’a plus rien à se mettre, ce qui arrive à peu près tous les 5 ans…
– lorsque je n’ai plus rien à me mettre, ce qui arrive approximativement tous les 12 mois 6 mois…
– lorsque mon andalou a une idée en tête…

Ayant été chez Manor récemment (Manor est mon grand magasin chouchou, parce que j’y trouve justement toutes mes marques préférées, avec peut être un peu moins de choix, mais dans un cadre plus petit, plus cosy, et donc plus humain…), je me suis un peu étonnée de cette envie subite de shopping, sachant que, comme une grande majorité masculine, mon homme rechigne au maximum à se rendre, dans ce temple de la futilité…

Néanmoins trop contente d’une distraction, bienvenue, entre la séance de rayon journalière, et les chimios qui s’enchainent, hop hop hop, j’attrape mon sac à main, et en un rien de temps, nous nous retrouvons, devant les vitrines, joliment décorées…

D’un pas assuré, mon homme se dirige vers une enseigne, que je n’ai pas l’habitude de fréquenter, et là, un sourire, me vient aux lèvres…

A l’intérieur du magasin, personne… C’est juste l‘ouverture, et il est bien agréable, d’arpenter les rayons, en toute tranquillité. Nous sommes abordés par une gentille et jolie vendeuse, brune aux cheveux longs, toute mince et souriante, qui se démène pour dénicher un vêtement qui saura me plaire… Et elle trouve !

Un trench, classique mais revisité, avec ses ganses en cuir,

trench (300x400) et une veste courte grise, avec une capuche fourrée, que je trouve bien jolie, avec ses fermetures originales…

veste grise (300x400)

Mon homme décide que les deux me vont très bien, et nous nous retrouvons à la caisse… Une carte de fidélité gratuite nous est proposée. J’accepte, sans vraiment réfléchir, et nous donnons notre nom et notre adresse. La jeune vendeuse note le tout, sans sourciller.

Nous sortons de l’enseigne, ravis (surtout moi…), et allons prendre un petit café, pour discuter, notamment, de notre fils…

Notre fils… Amoureux… Attention, pas amoureux juste comme ça… amoureux vraiment visiblement, sérieusement, même…… Du genre à renouveler sa garde robe, à aller chez le coiffeur 2 fois par mois, à se regarder dans la glace, pour vérifier son look, à investir dans un parfum qui sent réellement bon, et à envisager, enfin,  de passer son permis, pour épargner à sa belle, de faire le taxi pour lui…

birds in love (400x300)

L’élue de son cœur, nous ne la connaissons pas… Elle vient justement cette semaine, jeudi soir, pour une petite fondue…
Nous avons juste vu une photo d’elle, mais toute petite, et un peu floue…
Nous avons  juste appris qu’elle est brune, avec des cheveux longs, et toute mince… Ah oui, nous savons également, qu’elle travaille dans un magasin de confection pour femmes, à Balexert…

Jeudi soir, on va vraiment, mais alors vraiment, avoir l’air malin…

crazy-bird

Publicités

Le magicien

bonheur
Le mois dernier, alors que je me promenais, dans Balexert, je suis tombée littéralement en pâmoison, devant une robe…
Le genre de coup de cœur, qui, heureusement, ne m’arrive pas très souvent… En même temps, en ce moment, je ne fais plus trop de shopping, ce qui est très bon pour les finances familiales, même si je suis un oiseau plutôt économe…
J’ai  adoré cette robe, au premier coup d’œil… Taille  cintrée, bas évasé, une plume empesé, avec de multiples plis plats, dos en V, une doublure à tomber (même si personne ne la voit…), entièrement cousue à la robe, et un dégradé de couleurs magnifique… Le genre de robe, qui vous fait la taille fine, et une silhouette de ballerine… Le genre de robe qui vous donne immédiatement de l’allure, même réveillée, avec une tête d’autruche…
Dans le magasin, il n’en restait qu’une seule, et j’ai le cœur qui s’est un peu emballé, avant de vérifier l’étiquette, en croisant les plumes, pour qu’elle soit à ma taille…
Pas de chance, ce n’était pas le cas…
J’ai quand même voulu l’essayer, en me disant, que peut être que… Et bien non, rien à faire… si ce n’est à l’acheter, et à la porter en apnée pendant 5 heures…

Mon andalou, qui avait également craqué sur ce modèle, a eu la gentillesse, de m’emmener dans le grand magasin de la marque, un truc de 3 étages, en plein centre ville, où il est évidemment impossible de se garer… Et là, pas de chance non plus… Aucune trace de ma robe coup de cœur…

Je suis rentrée alors chez moi, pleine d’espoir et d’assurance, en me disant, que de toute façon, avec Google comme meilleur ami, dans 15 minutes, ma petite robe chérie, serait dans mon panier… d’autant plus que, hirondelle futée, j’avais relevée la référence de mon désir inassouvi…

Moi qui suis la reine des recherches (dixit toute ma famille…), et trouve tout ce que je veux, en quelques minutes, et bien là, j’ai amèrement déchanté. Je pense que je suis bien restée sur le net, au moins 4h d’affilée, complètement hypnotisée, faisant un nombre incalculable de sites étrangers, pour finir par m’avouer vaincue… Je suis retournée à Balexert, me renseigner, si eux, pouvaient m’aider à  dénicher la bonne taille… Peine perdue, à croire que cette robe ne serait définitivement pas à moi…

Hier soir, après le diner, mon andalou, alors qu’il travaillait, m’a demandée d’aller vérifier s’il n’avait pas enfermé, par mégarde, l’un des deux matous, dans notre chambre. Je suis donc monter vérifier la chose, et là, pas de matou, alangui sur le lit, mais un grand paquet postal rectangulaire, qui n’était pas à mon nom…
Je suis redescendue avec, un peu étonnée, sachant que les commandes sur le net, sont plutôt ma cup of tea personnelle…

cup of tea hirondellina
Et là, avec un sourire, je me suis vue répondre : « ouvre le, c’est une surprise… »

J’ai ouvert le paquet, et découvert une grande boite noire. Au milieu du papier de soie blanc, avec un pliage, que je ne pourrai reproduire en 2 h, même si je le voulais (mais comment font-ils ???), ma robe chérie était là… Je l’ai dépliée avec précaution, retenant mon souffle, et n’osant y croire…

soleil_hirondellina

Et puis, bien sur, je suis allée essayer cette petite merveille, qui, heureusement, cette fois ci, était portable, sans début d’asphyxie…

J’ai passé tout le reste de la soirée, à questionner mon oiseau rare, pour savoir, comment il avait fait… et je n’ai eu qu’un sourire énigmatique, en guise de réponse…

Mon andalou doit être un peu magicien, ou un peu sorcier… ou peut être même les deux…

Hier, c’était le printemps, et ma robe du bonheur est arrivée avec lui…

robe_hirondellina

robe-hirondellina