Et si…

et si
Il est un village, à 1640 km de chez nous…

Un village  tout petit, tout blanc, enclavé dans les montagnes, et tout près de la mer… Aux alentours de ce village, des orangers, à perte de vue, et des cactus, aussi…
Pas de touristes, dans ce village, et c’est tant mieux… Pas de béton, non plus, et jamais, puisque qu’il est situé dans une réserve naturelle.
Dans ce village, où il n’y a jamais eu, ou si peu, de mouvement d’âmes, il y a une maison à vendre…

Cette maison, nous la connaissons, elle est  belle… Nous connaissons aussi très bien les propriétaires, des anglais, qui quittent à regret, ce havre, vendu décoré et meublé, caché de la civilisation du bruit et de la fureur…

andalucia andalucia house andalucia_house

Cette maison, avec ses hauts murs blancs, son immense portail et ses grilles en fer forgé, son escalier aérien, son pavillon d’invités dans le jardin, son jacuzzi accueillant et sa piscine où les dauphins bleus, semblent nous sourire, n’est pas une maison pour les vacances… Bien trop grande à entretenir pour n’y aller que quelques fois par an, d’autant plus qu’il n’y a pas de ligne aérienne  directe, depuis Genève…

Cette maison, est une maison pour y habiter à demeure, pour y vivre au rythme des saisons, pour aller cueillir les oranges en hiver, pour oublier les malheurs de la vie

Pour le prix de cette maison, à Genève, nous aurions… un parking dans la vieille ville…

Comme il serait facile de changer de vie… Comme il serait facile de tout quitter, de vendre notre maison, d’acheter celle du village tout blanc, et de vivre dans la quiétude…

Ce village, tout blanc, en Andalousie, nous y sommes sentimentalement très attachés… Ce village qui, immuablement, reste le même,  fier et beau, c’est -enfin, c’était- le village natal, de la maman de mon oiseau rare…

Les plantations d’orangers, appartiennent à sa famille, et en été, ses tantes et ses cousines, qui habitent là, à l’année, ou quelques mois par an, sortent, devant leurs maisons, et tressent des petites guirlandes éphémères de jasmin, qu’elles transforment ensuite en broches odorantes…

Cette année, je n’ai pas assisté à la procession de la Virgen del Carmen, avec du jasmin dans les cheveux, parce que je n’ai plus de cheveux… Mais tout récemment, nous avons été submergés d’appels de la famille, pour nous parler de la maison qui pourrait être la notre…

Qu’il est difficile, parfois de discerner la raison, au milieu des élans du cœur… Certains  choisissent de tout recommencer, ailleurs, d’autres, préfèrent y réfléchir longuement, au risque de ne pas saisir leur chance…

Qu’il est difficile de trancher, lorsqu’il y a une vie bien établie, des enfants, deux chats et une boule de poils de 21 kgs…

question mark            reflexion

Peut être que nous allons sauter le pas… ou pas…
Mais comme sont bons, tous ces moments de concertation intense…

Et si je m’envolais pour ailleurs ???

golondrinas

Publicités

13 réflexions sur “Et si…

  1. Si tu veux faire des aménagements pour qu’elle soit encore plus habitable cette belle maison, donnes moi un ordre de mission. J’ai déjà une bonne équipe pour la rendre plus vivante: Moustique et Langevine entre autres. Je m’occupe de tout; glisses les clefs sous l’ ordi et restes tranquillement en Helvétie pour respirer le bon air et manger beaucoup de chocolat. Les transformations peuvent prendre du temps… les repas du personnel tu y penses quand même, et puis les RTT, les jours fériés, les vacances, les réunions syndicales assorties de grèves pour apprendre aux voisins a connaitre les Français. Bonne soirée, et ne crains rien ma Nirondelle, sur la photo je vois une belle chambre pour y ranger nos animaux de compagnie pendant que nous travaillons comme des fous.

  2. bonjour belle hirondelle,
    je viens de rentrer de mes vacances en charente maritime, où nous avons une maison que nous vons fait constuire il y a maintenant 25 ans suffisamment grande pour y accueillir enfants et petits
    enfants – qui ne viennent malheureusement pas plus souvent à mon goût – mais lorsque mes petites filles sont là (j’en ai 5) c’est une maison pleine de rires et de joie – si tu en as l’occasion saute le pas et vis la vie que tu as envie de vivre entourée des tiens. Bisous à bientôt

    pas, et vis la
    si tu en a

  3. si tu en as la force morale et la possibilité physique et matérielle, fais le ma belle hirondelle!
    plus que beaucoup d’autres tu sais qu’il faut vivre au présent;

    le moustique que je suis sait de quoi elle parle, elle a tout quitté un jour sans jamais le regretter; j’étais jeune alors….

    et il y a quelques années, mon mari et moi avons recommencé une vie ailleurs aussi, sur un coup de cœur, aucun regret, même si j’ai failli perdre la vie à cet endroit quelques semaines après notre installation;
    depuis, je pense ainsi:
    si demain il nous prenait l’envie de recommencer, que ce soit faisable, je n’hésiterais pas, à l’heure actuelle, les moyens de communication ne manquent pas pour rester en contact avec ceux qui nous sont chers.

    je t’embrasse ma belle hirondelle, et quelle que soit votre décision, je vous souhaite le meilleur, à toi et ta famille!

    PS: et si tu me donnais quelques nouvelles ailleurs? je n’ai pas eu de réponse à mon dernier courrier….

  4. bonjour bel oiseau , effectivement cette villa est spendide ! un conseil , si je puis me le permettre , tu l’achètes pour ta retraite , et entre temps tu nous la prêtes ( à tes fidèles de tolulu ) je te met pas la pression , mais nous sommes déjà à la retraite !!! à méditer rapidement ! bisous !

  5. OUAHOU c’est tout ce que j’aime…et un sacré dilemne …. que vous ne pourrez résoudre qu’entre vous … mais si … s’ils vous passent dans l’idée de sauter le pas … alors, alors je m’inscris pour les vacances !!! hi hi hi moi je veux bien voir ça en vrai !!! … et pourquoi pas en résidence secondaire? vous y aller assez souvent, votre famille pourra veuiller dessus … ce serait déjà un bon début pour savoir si vous devez tout plaquer …ce serait un entre-deux plutôt rassurant … non !?!? bon c’est vrai que ce n’est pas forcément possible non plus! aller je vous laisse cogiter tout ça en famille! gros bisous

  6. Ces moments sont difficiles, même s’ils sont bons de s’imaginer ailleurs ! Votre décision sera la bonne … une occasion unique ou un regret … le regret est plus difficile à gérer . Et aprés tout, si vous pensez que votre choix est le bon, envolez-vous …. ou pas !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s