Archive | juillet 2014

Noël avant l’heure…

swallow (700x525)

En matière de déco, à la maison, je suis seule hirondelle à bord… La déco c’est mon truc,  mon petit grand bonheur…
Mon oiseau rare me fait confiance, et même si parfois je le sens dubitatif à l’énoncé de certaines de mes idées, le résultat lui plait toujours, et finalement, c’est l’essentiel…
Depuis plusieurs mois, mon obsession tourne autour d’une branche d’arbre. Je vis Manzanita, je rêve Manzanita, je pense Manzanita… J’adore la forme tortueuse de ces branches élégantes. Bref, c’était entendu, nous aurions, dans l’entrée, une énorme branche de Manzanita. Déjà, il fallait en trouver une, et ce n’avait pas été une mince affaire, d’autant plus que, oiseau compliqué que je suis, j’en voulais une dépourvue d’écorce, sablée, à la teinte blanchie et naturelle, du genre de celle ci :

branches Manzanita (500x500)

Évidemment, pendant la recherche frénétique de ladite branche, mon homme avait eu la bonne idée de me demander dans quoi j’allais disposer la petite merveille… J’avais déjà réfléchi à la chose… et imaginé le contenant approprié à notre intérieur : un vase démesuré, posé au sol, au col étroit, et blanc, un vase immensément haut, un vase s’étirant vers le ciel… Ce futur vase  n’était alors qu’un prétexte à mettre en valeur la gracieuse silhouette de mon branchage…
Dénicher un tel vase, ne paraissait pas en soi une affaire délicate. Pourtant, c’est vite devenu la recherche du Graal…
J’avais assez précisément en tête les dimensions et la forme idéale, quelque chose d’approchant  un petit vase que j’avais déjà, et que je trouvais joli,

vase hirondellina (452x700)ou pourquoi pas un vase en verre Leonardo comme ceux disposés dans ma cuisine, et dont j’appréciais beaucoup l’éclat…

vase vert Leonardo Hirondellina

Des vases blancs, j’en ai vu un nombre incalculable, mais toujours atteignant un maximum de 100 cm de hauteur… Le vase de mes rêves se devait d’être exceptionnel et bien, bien, bien plus haut que cela…

Le temps passait, et point de vase géant à l’horizon… Je n’avais pas acheté la branche de Manzanita, n’ayant pas trouvé son écrin.

Un soir, alors que mon homme et moi marchions tranquillement dans notre quartier, je suis tombée en arrêt… Là, devant mes yeux, dans la vitrine d’une boutique de déo, fermée malheureusement, se tenait le plus joli, le plus poétique des vases longilignes, d‘un blanc éclatant et pourvu d’ une ligne exquise… Son prix n’était pas indiqué, seule une affiche présentait le nom et la photo du designer, Jean-Marc Gady… Ce nom me disait vaguement quelque chose…

En rentrant à la maison, je suis allée sur le net, chercher des infos sur lui. Oups, cela commençait mal… Un designer ayant collaboré avec des maisons aussi prestigieuses que celles mentionnées dans cet article, ne pouvait vendre ses créations bon marché…

Le lendemain, je me suis précipitée dans la boutique de déo. Mon cœur battait lorsque je me suis approchée du vase… J’ai caressé son long cou fin et doux. Il ressemblait à un cygne… C’était LE vase que je cherchais, sans nul doute… Un vrai chef d’œuvre. J’ai demandé son prix. A vase d’exception, prix d’exception… J’ai dû tressaillir un peu, parce que le responsable, d’un air quelque peu hautain, ne s’est pas gêné pour me balancer un « c’est un vase incroyable, rien à voir avec un vase en série de chez Ikea »… J’en ai eu les plumes froissées… Et sur le même ton, j’ai répondu « cela tombe bien, je n’achète pas chez Ikea »… C’était un mensonge, mais cela m’a fait un bien fou de voir la mine de ce prétentieux se renfrogner, devant mon aplomb…

Je suis sortie digne et droite, du magasin, mais dans la rue, je me suis effondrée, totalement dépitée… C’était tout moi, ça, d’avoir eu un coup de foudre pour l’œuvre d’un créateur reconnu… Comment se pouvait-il qu’un vase aussi sobre et minimaliste soit si vertigineusement onéreux ?

J’ai passé les jours suivants à chouiner à l’idée que mon immense vase en porcelaine trouve refuge dans une autre maison. Mon andalou, lui, plus pragmatique, et adepte du peu mais du beau, avait été pourtant clair : « on peut l’acheter, c’est une très belle pièce »… Mais moi, je ne pouvais m’y résoudre. C’était une folie, et si je suis souvent un oiseau entêté, je suis aussi un oiseau très raisonnable…

Il y a peu de temps, pourtant, j’ai repris espoir… C’était la période des soldes, et avec un peu de chance…
Dans la boutique, pratiquement rien n’était démarqué, et bien évidemment,  mon vase adoré n‘échappait pas à la règle. Soupir…
Je déteste depuis longtemps les soldes… J’ai l’impression d’être maudite, pendant cette période. Lorsque je craque pour une petite robe estivale, c’est la seule à ne pas être soldée… Cet adorable sac en cuir ? Soldé, oui, mais dans une couleur trop moche, pas dans celle que je veux, un verre amande du plus bel effet… Oh les ballerines si jolies et habillées ! Soldées, oui, mais pas ma taille en stock… Bref, j’enrage toujours…
Alors finalement, que mon vase ne soit pas soldé, ce n’était pas vraiment une surprise… Maudite, je vous dis…

Il y a quelques jours, alors que mon mari rentrait à la maison, j’ai entendu mon fils s’exclamer « mais c’est quoi ce truc » ???
Je suis allée voir, et là, dans le salon, se tenait un carton gigantesque d’où s’échappait une quantité astronomique de papier bulle… Interloquée, je n’ai pu que répéter, moi aussi, « mais c’est quoi, ce truc » ???
Mon homme a plissé les yeux, et en souriant, a juste répondu « C’est Noël »…

Leuchtender Stern am geschmückten Weihnachsbaum

Et là, je ne sais pas pourquoi, j’ai connecté de suite et toute émue, je me suis dit : « c’est mon vase »…

C’était bien lui… Le matin même, ma moitié d’oiseau était passé devant la boutique de tous mes désirs. Et chose incroyable, à ce moment là, le responsable était en train d’afficher une remise de 50% sur mon vase… Mon homme était aussitôt entrer l’acheter, et l’avait récupéré avant de rentrer…

Hirondellina vase (450x600)

Mon beau vase (ma photo un peu floue ne rend pas vraiment hommage à sa beauté…) n’a pas encore trouvé sa place définitive. Le temps que j’aille acheter ma branche de Manzanita tant convoitée, je lui ai offert une grosse fleur de gerbera… Et puis je l’installerai avec amour pour que mon entrée soit la plus belle de toutes…

Moi, je vous le dis, c’est vraiment Noël… Et Noël en juillet, cela a un charme certain…
Dites, vous avez fait  le sapin ???

sapin Hirondellina

Publicités