Archive | juin 2013

Douceur de fraises…

Swallows-and-strawberries (600x345)

J’adore les fraises, et leur petit gout acidulé estival… Je les aime tellement, que j’en achète souvent plusieurs barquettes le même jour, pour finir par constater, avec dépit, que parfois, leur conservation est délicate…
Lorsque je me retrouve, avec des fraises encore consommables, mais plutôt raplapla, je les transforme en coulis, pour agrémenter mes desserts… Alors le coulis, rien de plus simple : des fraises lavées et équeutées, le jus d’un demi citron jaune ou vert, et un peu de sucre, si vos fruits ne sont pas très murs. Le tout, quelques secondes au blender, et c’est fait…

Ensuite, place à l’imagination, et à la créativité ! Avec un coulis « maison », on peut faire plein de délicieuses choses, comme de petites verrines fruitées  :

verrines fraises (450x600)

Ingrédients (pour 6 grandes verrines de 15 cl)

Coulis de fraises (ou autres fruits rouges…)
3 œufs
60 cl de lait tiède
90 g de sucre (brut, de préférence)
Extrait d’amande amère (facultatif…)

· Disposer une couche de coulis, au fond de vos verrines, et faire prendre au congélateur.
· Préchauffer le four à 170°
· Battre les œufs avec le sucre, de longues minutes, et ajouter, progressivement le lait tiède, et l’extrait d’amande amère     (la saveur de l’amande et de la fraise, se marie divinement bien…).
· Sortir les verrines du congélateur, et emplir avec la préparation.
· Faire cuire au bain marie, environ 40 minutes.
· Après refroidissement, mettre au réfrigérateur plusieurs heures. Au moment de servir, napper d’un peu de coulis, et décorer d’un fruit frais.

DSCN2214 (400x235)

DSCN2227 (400x300)  DSCN2228 (400x300)

Voilà pour vous, une petite recette que j’affectionne tout particulièrement, toute simple et très fraiche… et qui peut se décliner avec plein d’autres fruits : mures, framboises, groseilles…

pink bird

Publicités

Côté obscur…

Chacun a sa part d’ombre et de clarté…

swallow bird

Chez moi, nul ne peut nier (le 1er qui essaie, passera un sale quart d’heure…) que mon côté lumineux, est sans conteste ultra développé…

blue swallow
D’abord, je suis une maman hirondelle hyper géniale… Mes petits (qui sont grands) ne pourront que vous le confirmer (sous peine d’annulation des prochaines sorties…)

J’ai une réputation d’intraitable, dans ma vie professionnelle, réputation plutôt flatteuse, dans mon milieu, ce qui engendre (malheureusement) une flopée, depuis des années, de dossiers compliqués, dont tout le monde est heureux de se débarrasser, sur mes petites plumes aguerries… Je suis d’une rigidité sans nom, pour tout ce qui est application des conventions internationales, et je peux vous réciter, les yeux fermés (ouverts, ça marche très bien aussi…) des pans complets de textes de lois…

GENEVA (600x398)

Bref, je suis aussi droite qu’un i majuscule, (mon père ayant été élevé en Suisse alémanique, cela doit venir de là…) et d’une moralité quasi exemplaire…

angel swallow

Je traverse toujours dans les passages cloutés (enfin, j’essaie…), j’ enclenche systématiquement le régulateur de vitesse en voiture, laisse ma place volontiers au supermarché, en cas d’urgence, déteste les « petits arrangements entre amis » juridiques, fais toujours attention aux zones bleues, m’excuse platement en cas d’erreur, suis toujours pomponnée à quatre plumes, même en cas de grand froid polaire, fais le meilleur lemon curd du monde, et suis la reine maniaco non dépressive incontestée, de l’archivage de papiers administratifs… En gros, à la maison, tout le monde sait que l’on peut me demander un truc improbable, datant de temps immémoriaux, et que je vais dégainer fièrement, ledit truc, en moins d’une minute chrono… (Bon, pour être honnête, je n’ai aucun mérite, je suis folle de  papeterie, alors, à moi jolies boites et classeurs fleuris…)

swallow paper

Sinon, j’ai un grand sens de l’humour (sauf dans mon job…), mes apple pies sont à se damner et je peux vous réciter à tue tête, le répertoire complet de John Lennon… Bien sur, je ne garantie pas le ton juste, mais le cœur y sera…

swallow-

Vous voyez, quand même, je suis un oiseau bien… Une petite bête à plumes, enjouée, partageuse, au grand cœur, qui aime la vie et le soleil… Une hirondelle amoureuse du rose et du thé…

rose_swallow

Un mélange romantique de cerbère gardien du droit, et de précision suisse, concernant l’heure du tea time…

swallow watch

Sauf que… sauf que… j’ai aussi, à ma grande honte, un petit côté obscur… Mais vraiment petit, quand même… Tellement petit, d’ailleurs, que je m’interroge sur le bien fondé, d’en discuter avec vous…

Mon côté obscur se résume à quelques petits travers, qui font grincer les dents de mon andalou…
Moi, qui déteste les faux semblants, et les clairs obscurs, moi qui n’aime que le blanc, le noir, et pas du tout le gris, je m’accommode parfaitement bien de ces petits travers, ce qui, je peux le comprendre, peut paraitre totalement contradictoire…

swallow (235x400)

Lorsque je vais prendre un petit café, par exemple, je ne peux m’empêcher de piocher dans la petite coupelle sur la table… Un sachet de sucrettes version « classic », puis deux, puis trois…

sucrettes classic

Pour la version « gold », plus rare, donc plus convoitée, je ne résiste pas bien longtemps, non plus…

sucrettes gold (400x300)

Et puis, il y a aussi le sucre brut… Un sachet, puis parfois deux, puis parfois trois, ou même quatre, les jours de folie douce… Non, mais, il faut dire, que  j’adore le sucre brut !… Et puis, Ô joie, je me suis rendue compte que ces petits sachets à disposition, représentaient la dose idéale, pour accompagner un petit yaourt nature… Alors mince, ce serait franchement bête de passer deux heures devant ma balance de cuisine, à essayer de peser, pincée par pincée, ce petit sachet, pour arriver à la dose idéale… Mon plaisir en serait grandement affecté !…

sucre-brut

Ce qui hérisse mon andalou, en fait, ce n’est, je crois, pas tant le fait que j’accumule les petits sachets, c’est qu’une fois rentrée à la maison, j’oublie presque toujours, de les sortir de mon sac… Je me retrouve donc, parfois, dans une situation quelque peu embarrassante, à essayer d’extirper mon porte feuille, englouti sous les petits emballages de sucre… Si je continue, on va surement m’accuser de contrebande…

swallow blue (373x500)

Et puis, il n’y a pas que les sachets de sucre, lorsque je vais siroter mon petit café… Il y a aussi mon péché mignon, la crème de lait… Oui, parce que la crème de lait, j’adore ça !… Mais je commence néanmoins, à me calmer, sur la subtilisation discrète… Probablement parce que récemment, en fouillant dans mon sac, je suis tombée sur une capsule bien cachée, qui s’est ouverte, ruinant, d’un seul coup, une partie de mes papiers… J’ai donc noté : « mini poche plastique », pour crème de lait… (honte à moi !…)

crema (500x480)

Hum, oui, je sais, ce n’est pas très glorieux… Mais, je crois bien qu’il y a pire…

Lorsque je vais dans l’un de mes  restaurants préférés, je suis aux anges… Déco divine, ambiance divine, buffet de la mer absolument divin, service adorable, ambiance romantique, orchidées magnifiques,  et tout le reste… Bref j’adore, si ce n’est l’addition absolument divine également… Quoique pour Genève, tout est vraiment relatif…

Alors, non, je ne repars pas avec la salière ou la poivrière (divines également…), j’en serai bien incapable… Seulement, il faut que je vous avoue, qu’au moment du dessert, on vous apporte, une coupe de petites douceurs…

gateau hirondelle

Alors, le mot « coupe » n’est peut être pas très explicatif… Il s’agit plutôt d’un plat énorme (genre bassine, oui, oui, genre bassine… il faudra un jour, que je vous photographie la chose…) qui doit bien contenir un kg de délicieux chocolats emballés individuellement… Et pas des chocolats de bas de gamme, des chocolats divins, de toutes sortes, de grands chocolatiers suisses, dans des emballages divins, eux aussi…
Alors, bien sur, comme je suis la maman hirondelle, la plus géniale du monde, comment ne pas penser à mes grands oisillons ??????????

Ce qui me rassure, c’est que du coin de ma prunelle, hé hé, j’ai bien vu, que je n’étais pas la seule… (chaque table a droit a sa bassine tentatrice…) Bon, chéri andalou, dit, d’un air très sérieux, que « ce n’est pas une raison » … Chéri andalou a entièrement, raison, je le sais, je suis une mauvais hirondelle, je le sais… Ce doit être un côté subversif de ma personnalité qui ressort, émergeant des profondeurs de mon âme, un côté subversif englouti sous des tonnes de textes juridiques…

Mais vous constaterez quand même que me petits travers profitent aussi à ma famille, quand même… Je ne suis donc pas vraiment un oiseau totalement en perdition….

Il y a une semaine, par exemple, je suis allée en famille, un soir, au restaurant thaï… Nous sommes partis à 5 (2 ados affamés, chéri andalou, moi, et chouchou d’amour de 21 kgs…)

Oui, cela peut paraitre un peu étrange d’emmener boule de poils au restaurant, alors qu’il reste dans le coffre… En fait, chouchou de 21 kgs est un angoissé maladif, de la solitude… Dès qu’il nous voit mettre les chaussures, il couine, s’agite, tremble, pleure, fait un cinéma monstrueux, avec son regard de chien battu trop malheureux, et cherche désespérément la laisse… Pour couper court à toute cette comédie, qui durait et s’éternisait, exaspérant tout le monde, il a été décidé, de le faire suivre systématiquement… La voiture, c’est vraiment son truc, et il nous attend, sage comme une image…

Donc, pour en revenir au restaurant thaï, devant le buffet, je zieute  de magnifiques brochettes de poulet, tendres, juteuses, et bien dodues… En un clin d’œil, j’en colle deux belles, dans mon assiette…
Revenue à table, chéri andalou se lève à son tour… Et là, hop, pour la 1ère fois de ma vie, sous un fou rire monstrueux de deux ados qui ne savent pas se tenir, j’enveloppe délicatement les jolies brochettes toutes chaudes, dans une serviette en papier, et en toute discrétion, les enfourne dans mon sac à main…

Une fois tous sortis du restaurant, et alors que chéri andalou, sur le parking, fait un petit tour avec boule de poils, j’extirpe fièrement mon royal thaï cadeau… Quel bonheur le regard fou d’amour et de reconnaissance de chouchou de 21 kgs !… Pour une fois, j’ai échappé à la désapprobation de chéri andalou, et de son regard culpabilisant…

swallow manIl a dû probablement penser que notre boule de poils, champion du monde, pour rapporter les balles de tennis, avait bien droit à une petite récompense….

chouchou (500x375)

Non parce que franchement, vous n’allez quand même pas en déduire, après cette petite confession (que je vais peut être regretter…)

aveu

que je ne suis qu’une vulgaire et misérable hirondelle, voleuse de brochettes de poulet, non ????

Dites, franchement, vous en avez également, un, de côté obscur ???

swallow-bird

Différente !…

swallow girl

Je déteste au plus haut point toutes les personnes qui bêtifient devant leur animal de compagnie…
Je trouve cela pathétique, puéril, et totalement immature…

Moi, si depuis 2 mois, chaque matin, je m’accorde une séance de 30 minutes minimum, de bisouillage, calinage, carressage, embrassade, et autres trucs, dégoulinants d’amour fou, avec mon chéri d’amour de 21 kgs, c’est UNIQUEMENT, et UNIQUEMENT, pour compenser le fait que ma boule de poils d’amour a été déposée, tout petit, dans un refuge…

my dog (500x375)

swallowdog (500x375)

Ma séance quotidienne de 30 minutes, ne représente donc qu’une leçon  psychologique hautement nécessaire, une façon de racheter la race humaine toute entière, un acte de civisme haut et fort, vertueux et désintéressé…

mydog (500x375)

Et aucun commentaire désobligeant sur le sujet… (ou sur la définition de la mauvaise foi…)

tumblr_m8gjya9FdH1qhr53eo1_400

J’ai croisé…

Nabilla… dans ma ville, qui est aussi la sienne…

nabilla                        sexy bird (278x500)

Micro jupe, ne dissimulant rien, ou presque, micro top, 2 tailles en dessous, et talons ultra vertigineux…

Des yeux tellement charbonneux qu’ils doivent nécessiter un démaquillage d’au moins 3 heures, et une démarche chaloupée de poulpe arrogant… Marylin, à côté en passerait presque pour une vierge effarouchée…

Ajoutez à cela un air de suffisance insupportable, et un aplomb incroyable… « Non mais allo, quoi »…, la vulgarité fait encore vendre ???

Je me suis dit, face à cette apparition remarquée, mais non remarquable, qu’en grattant un peu l’épaisse couche de vernis, on trouverait peut être une jeune femme touchante et un peu naïve… Peut être, mais rien n’est moins certain…

Que de fraicheur perdue…

crazy-bird

Psychopathe !

mad bird (500x358)

Imaginez, un pauvre type, avec une vie minable, abandonné par sa femme, délaissé par ses enfants, raillé par ses collègues, et n’ayant aucun centre d’intérêt… Une existence lugubre, sans joie, sans sourire, sans pétillement, sans jolies surprises…
Une existence tellement insignifiante, et morne, qu’elle ne pouvait mener, qu’à emprunter le chemin  de la vengeance perverse…
Et,  pauvre de moi, j’ai croisé la route de ce psychopathe anonyme, dont la seule lueur de plaisir est de faire souffrir…
Comble de l’horreur, ce psychopathe travaille pour un laboratoire pharmaceutique…
Cela parait un peu fou, non ? Et pourtant, je peux vous assurer, pour en être l’involontaire victime, que parfois, mieux vaut s’abstenir de soulager ses petits ou grands maux…

blue swallow

Sur les conseils de ma pharmacienne (dont je ne vais plus jamais solliciter l’avis, assurément…), j’ai acheté, pleine de confiance et d’espoir, ce truc :

urgo aphtes (500x375)
Il faut dire que la chimio me provoque des aphtes monstrueux… Et lorsque je dis monstrueux, je pèse mes mots…
J’ai donc chargé mon andalou, de l’application de ce pansement liquide, supposé me soulager immédiatement… Et là, franchement, cela a été à deux plumes que je lui saute à la gorge, l’étripe sur le champ, et demande le divorce dans les 3 minutes… J’ai ressenti une douleur si insupportable, que je ne peux même pas trouver les mots pour la décrire…
Et puis, ensuite, cela a été un gout immonde dans la bouche… Franchement, je rigole, lorsque je lis sur la notice que ce produit  laisse un film protecteur qui permet de s’alimenter… Alors pour le film protecteur, oui, si on veut… Mais l’amertume qui persiste, croyez moi, vous ôte toute envie de déguster de petites framboises juteuses et parfumées…

framboise et oiseau (500x333)


Du coup, vous allez vous brosser les dents furieusement, pour retrouver une haleine fraiche, et là, bada boum, le film protecteur s’évapore en un instant…

Alors bon, peut être que pour un aphte minuscule (mais alors vraiment minuscule…), ce truc de psychopathe est peut être efficace, mais pour le reste, passez votre chemin, et fuyez au plus vite !… foi d’hirondelle traumatisée à vie par un vengeur masqué, créateur de douleur…

not happy bird