Archives

Une hirondelle en automne

hirondelle automne (650x406)

Une hirondelle en automne

Une hirondelle, en automne,
Croyait qu’elle faisait le printemps.
Elle attend,
Elle s’étonne
Des couleurs si monotones,
Du mauvais temps,
Et de ne rencontrer personne
Que le vent…
Qui, soudain la désarçonne
Et la jette en avant
Dans la rivière qui moutonne.

Depuis ce temps,
Les hirondelles, qui n’aimaient pas l’automne,
Ne croient même plus au printemps.

Michel Luneau

79672465_o

Publicités

J’ ai ouvert la cage…

cage ouverte-hirondellina

 

J’ai ouvert la cage

en pensant

il ne partira pas

parce qu’il est bien ici

 

En plus

j’ai posé la cage

sur le bord de la fenêtre

à coté du soleil

il y avait un peu de vent

aussi

et la porte de la cage

s’ouvrait et se refermait

 

Je ne l’ai pas vu

s’envoler

je l’ai vu

sur la branche du tilleul

devant la maison

et comme il y avait du vent

les feuilles de l’arbre

le cachaient par moments

 

Peut-être

qu’il n’était pas assez bien

Ou peut-être

qu’il ne savait pas

je ne sais pas

 

Ce soir

j’irai poser la cage

au pied du tilleul…

(Hubert Mingarelli)

cage ouverte_hirondellina

Poésie

poème hirondellina

À l’hirondelle

Toi qui peux monter solitaire
Au ciel, sans gravir les sommets,
Et dans les vallons de la terre
Descendre sans tomber jamais ;

Toi qui, sans te pencher au fleuve
Où nous ne puisons qu’à genoux,
Peux aller boire avant qu’il pleuve
Au nuage trop haut pour nous ;

Toi qui pars au déclin des roses
Et reviens au nid printanier,
Fidèle aux deux meilleures choses,
L’indépendance et le foyer ;

Comme toi mon âme s’élève
Et tout à coup rase le sol,
Et suit avec l’aile du rêve
Les beaux méandres de ton vol.

S’il lui faut aussi des voyages,
Il lui faut son nid chaque jour ;
Elle a tes deux besoins sauvages :
Libre vie, immuable amour.

Sully Prudhomme

poème hirondelle