Un an déjà

one (400x267)

Le 1er février 2013 s’ouvrait mon blog, sur un 1er article, « mes amis perdus…« 

Un an après, et 75 billets plus tard, je suis toujours là… J’ai retrouvé certains de mes amis perdus, partagé avec vous, connus ou inconnus des bribes de ma vie, ma 1ère chimio, la perte de mes cheveux, ma 1ère séance de rayons, et tant d’autres choses…

Il n’était pas question pour moi, de tenir le journal de bord d’un oiseau cancéreux… A la relecture de certains de mes articles, je me rends compte que j’ai quand même pas mal parlé de cette saleté de maladie… Il faut dire que depuis un an, elle prend tellement de place dans ma vie, que de ne pas l’évoquer semblait impossible…

Le 1er anniversaire de ce blog, c’est avec vous que je le fête, parce que, sans vous, lecteurs, je n’aurais peut être pas eu envie de continuer… J’espère vous avoir fait rire ou sourire, sans trop vous importuner…

Je compte bien continuer l’aventure en votre compagnie, et souffler avec vous encore, une 2ème bougie…

Si tout va bien (et je croise les plumes…), dans un an, mes séances de chimio seront toutes terminées…

Il y a un an, mon oncologue avait prévu, 6 séances de chimio, et 2 mois de rayons… 8 mois, en gros, dans une vie, cela me paraissait acceptable… Bon, en même temps, je n’avais pas trop le choix… Et puis, il y avait eu d’autres examens, et d’autres analyses… « Cela va être un peu plus long que prévu », m’avait il dit ensuite… « Vous allez avoir la totale »…

Donc, pour être précis, cela voulait dire 6 chimios, 2 mois de rayons, et une nouvelle série de 18 chimios, plus légères, certes, mais 18 quand même…

Le temps a passé… L’hôpital est devenu mon 2ème nid… J’y ai rencontré une équipe formidable, et encore, le mot est faible… J’y vais maintenant avec moins d’appréhension… Comme quoi, on s’habitue à tout… Et puis, en dehors de la maladie, plein de belles choses me sont néanmoins arrivées, comme un mariage, le mien…, une nouvelle terrasse, une nouvelle cuisine, une pseudo star croisée au hasard, un nouveau bracelet

bracelet hirondellina pour remplacer le 1er, enfoui à jamais sous la dalle de ma terrasse,  une rencontre inattendue qui a pas mal changé ma vie… et mille choses encore… Des petits bonheurs quotidiens, offrandes d’amour de ma famille…

Ce blog, depuis un an, a été pour moi, une vraie bouffée d’oxygène. Grâce à lui, et aussi à vous, j’ai eu l’impression d’être comme tout le monde, et d’avoir une vie sans appréhension de la mort.

Écrire de petites choses sans importance m’a fait oublier bien des maux. Les mots sont parfois le meilleur des remèdes…

Je suis heureuse d’avoir persévéré dans la création de ce blog, parce que, pour dire vrai, au début, je pataugeais quand même pas mal, avec WordPress…

Cette bougie, elle est pour vous… La lumière est encore loin, mais je l’aperçois, tout la bas, au bout du tunnel…

Et franchement, qu’est ce que c’est bon !!!…..

swallows_birthday (400x400)

Publicités

17 réflexions sur “Un an déjà

  1. Bonsoir Hirondellina,
    Je viens de découvrir ton blog et j’apprends que tu as le cancer. Je sais ce que tu traverses comme épreuves car je sors de 18 mois d’enfer d’un cancer du sein. 5 cm de tumeur, stade 4 donc mal « barrée » quand j’ai appris la nouvelle le 20 juillet 2012. Le ciel m’est tombée sur la tête. J’ai commencé par ne pas vouloir me soigner et partir en Belgique pour y mourir puis mon fils a fini par me persuader de me faire soigner….. cytoponction et autres horribles examens, bien douloureux.
    22 chimios du 14 septembre 2012 au 13 décembre 2013. Opération le 5 février 2013, 2 mois et 10 jours de radiothérapie, l’horreur. Neuf mois de perruque….. mais j’ai enfin des cheveux.

    Ce qui m’a sauvé, c’est le travail car je refusais de m’arrêter car dès que j’étais seule à la maison, je pleurais tout le temps. Je ne me suis arrêtée qu’une semaine après la 4ème chimio que j’ai très mal supportée ainsi qu’à la 5ème. Et un mois et dix jours d’arrêt maladie après l’opération. Pendant le mois suivant, j’ai repris le travail trois jours sur cinq puis je suis passée à quatre jours sur cinq. Ainsi avec une journée thérapeutique, j’ai pu continuer mes chimios tranquillement et faire tous les examens complémentaires au fur et à mesure des besoins.
    Et voilà, le 30 janvier, on m’a enlevé le cathéter que j’avais vers l’épaule car mes résultats sont enfin excellents. Je me rends compte que je reviens de très loin et que j’ai une deuxième chance dans la vie. Je suis encore très fatiguée et il faut que je reprenne possession de mon corps mais le plus dur est derrière moi. J’ai été bien entourée par mon fils, mes amies et collègues. C’est super important et 80 % de ma guérison.
    Pendant ces 18 mois, j’ai été incapable de parler de ce « p…..n » de cancer. C’est la première fois aujourd’hui que j’arrive à écrire ces mots.

    Je vois que tu es une jeune mariée et je te souhaite tout le bonheur du monde. Je suis persuadée que tu vas t’en sortir haut la main et que le meilleur est à venir.
    Je ne suis jamais retournée sur Toluna car je ne voulais pas parler de ce qui m’arrivait. Mais je n’ai pas oublié les bons moments passés sur le site et les bonnes soirées à rire et à partager.
    Une époque qui me paraît bien loin.
    Je t’embrasse fort et je te souhaite beaucoup de courage.
    A bientôt bel oiseau.
    Hélène anciennement vitaminea

  2. Avec un peu de retard, excellent anniversaire de blog ! Il est evident que le cyber voyage de la petite hirondelle ne fait que commencer. Au plaisir de continuer a te lire longtemps!

  3. Et bien ….. bon anniversaire ! Il me semble t’avoir fait la remarque que ton blog irait loin !!! Un an ! Toujours aussi plaisant à lire. Alors grosses bises.

  4. On a ri… on a souri … et même parfois été émus de tes rencontres inattendues aussi diverses

    °
    qu’improbables !!! Ce blog il ressemble tant à la personne que j’ai connu sur cette autre

    °°°°

    planète qu’il fait autant partie de ma vie que ces parenthèses de virtualité qui égayaient nos

    °°°°°°°°°

    soirées ou encore des appels téléphoniques qui font que parfois le soir chez moi cela

    °°°°°°°°°°°°

    ressemble plus à un secrétariat qu’autre chose !!! Comment te dire que cette boule de plumes

    °°°°°°°°°°°

    que tu fais exister fait aujourd’hui partie intégrante de ma vie … que souvent mon esprit

    °°°°°°°°°°°°°°°

    s’envole au-dessus des montagnes enneigées pour se retrouver sur les bords d’un lac bien

    °°°°°°°°°°°°
    connu où nous pourrions débouler dans un joli cabriolet pour nous asseoir en terrasse

    °°°°°°
    savourant le soleil qui nous chauffe et une boisson chaude pour l’une … et pour l’autre …( quel esprit de sacrifice !! )

    °°°°

    Ou encore découvrir cette galerie marchande qui m’a tout l’air d’être la caverne ( t’as vu pas de lapsus dit révélateur !!! ttttsssss ) d’Ali Baba …

    °°°
    … un jour peut-être ….mais en attendant il nous faut célébrer cet événement … bubulles à volonthé pour tous….

    °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

  5. un an déjà que le temps passe vite , et quel plaisir de te lire et de te suivre sur ce magnifique blog . félicitations , et surtout poursuivre encore un bon bout de chemin avec toi et nos amis du net ! je t’offre ce petit texte  » amis internautes » Quand je ferme les yeux,
    Je te vois dans mon esprit.
    Je te dessine, te sculpte et te devine.

    Face à un écran froid,
    Je perçois sans peine ta chaleur.
    Un courant magnétique s’installe entre nous
    et joint tes doigts aux miens
    Par la magie du clavier.

    Sans retenu nous nous livrons:
    Peines, joies, amour et même, sensations.
    Nous nous racontons sans gêne
    Comme nous ne le ferions jamais avec nos proches.

    Passant du quotidien aux rêves d’avenir.
    De la monotonie à l’allégresse de se parler.
    Rien ne peut entraver nos paroles.
    Personne ne peut effacer cet enchantement.

    Celui qui n’a jamais navigué dans le cyber espace
    Ne peut comprendre et même s’imaginer
    À quel point des liens solides peuvent se former,
    Des liens d’amitié immuables
    Qui ne cessent de grandir à chaque octet utilisé.

    Par la simple pensée nous avons la force
    De métamorphoser le virtuel en réel.
    De deviner des pleurs, des rires, des sourires
    Et de ressentir des joies, des baisers, des caresses.

    Lorsque le moment vient de nous quitter
    C’est avec tristesse que l’écran s’éteint.
    Mais avec combien de soupirs et de tendresse
    Nous nous sommes permis pendant quelques heures
    D’aimer un corps par son esprit.

  6. pas trop présente ces temps, car moi itou problèmes, mais je ne manque pas de faire un tour chez toi régulièrement;

    je suis plus qu’heureuse de fêter avec toi et nos Zamis, Z
    animaux, zou non, ce premier anniversaire de ton blog, et surtout le résultat de cette lutte que tu mènes contre ce cancer!
    ta bonne humeur et ton courage me donnent souvent le sourire, moi aussi j’ai la nostalgie du temps ou nous nous faisions des délires sur une autre planète, mais inutile de regarder en arrière n’est ce pas?

    alors on va essayer de continuer et qui sait? peut être qu’un jour, pas si lointain, pourrons nous en faire un ici aussi!!!!

    bizous à tous les amis qui passent ici!!!
    je bois un thé à ta santé (beurk, pas bon le goût, faut il que je t’apprécie!)…..
    et un verre à la santé de l’Ange, du York, de Lomage et des autres….

  7. Salut, c’est moi le York fou, fou de toi ma Nirondelle bien sur. Nous nous sommes connus sur une autre planète sur laquelle nous avons partagé de grandes « rigolades » avec déjà Moustiquette, Nangedivine, Lomage (tiens, un deuxième garçon !!) pour celles qui t’ont suivit ici et qui comme toi et moi sans doute n’étaient plus satisfaits des échanges hilarants, désopilants mais aussi parfois pathétiques désolants d’un site tombé en désuétude à force de provocations voulues sans doute par des gens avides que nous avons oublié. Nous n’oublierons pas celles et ceux qui n’ont pas encore rejoint ton havre de paix et de douceur: souvent pour des questions et problèmes personnels, celles et ceux qui venaient danser éperdument à l’Iguane, Juju, Marguerite, Hélène, Ducobis, Gomina, Vanille, Lilas, Mamiebio, Rolus, Guimette, Vitaminea, Zotche, Myohme, Moumoune (cette vache folle et alcoolique), et je m’arrête là car je n’en peu plus mais j’en oublie plein qui me sont revenus car tu me rappelle le passé.

    Non Noiseau, il ne faut plus rigoler sur le passé en pensant qu’il fut aussi source de soucis pour pas mal d’animaux toluluniens: nous comptons sur toi pour nous faire sourire et nous captiver avec tes suspens: sinon nous seront tes voisins Noirs en bottes à l’haleine alcoolisée pour t’authé l’idée de nous oublier.

    Grosses bises Nirondelle et patte du York.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s